La préfecture de police interdit toute manifestation devant le local de l’Action française

Halte
Bref
Jean-Marie Leforestier
19 Avr 2017 0

La mesure démarre symboliquement le jour d’un meeting de Marine Le Pen mais elle est appelée à devenir « systématique », explique-t-on à la préfecture de police. Dans un arrêté du 14 avril, le préfet de police Laurent Nuñez a décidé d’interdire « toutes les manifestations sur la voie publique dans la rue Navarin » face au local de l’Action française entre ce mercredi matin et ce jeudi soir.

L’arrêté vise en particulier la manifestation « contre le meeting du Front national » par plusieurs collectifs antifascistes et syndicats appelée à 18 heures aux Réformés et « non déclarée » en préfecture selon le préfet de police. À ses yeux elle est « susceptible de se rendre au local situé au 14 rue Navarin ». Ces derniers mois, de nombreux affrontements violents ont opposé les militants de la gauche radicale et les royalistes.

Récemment, Hazem M., une figure du mouvement « antifa », a été agressé au couteau aux cris, explique-t-il à La Provence, de « sale rouge ». Les auteurs n’ont pour l’heure pas été identifiés.

0
commentaires

A la une

Policiers escortés par des scooters, la vidéo choc était un clip de rap
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...
Annoncée en 2015, la station Gèze déraille jusqu’à septembre 2019
L'effet de la nouvelle est imparable. La mâchoire se décroche, puis la bouche s'arrondit pour laisser passer un "oh non" incrédule, outré, vindicatif ou...
Poids lourd de l’éducation populaire, l’IFAC Provence menacée de liquidation
Les mines sont défaites. "On n'en peut plus", glisse-t-on parmi les représentants du personnel de l'IFAC Provence, devant la salle d'audience du tribunal administratif...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire