La « Maison du peuple » saura le 18 juillet si elle est expulsée

Audience
Bref
Julien Vinzent_
5 Juil 2019 0

Un mois après avoir investi un ancien Pôle emploi, les occupants de la « Maison du peuple » faisaient face mercredi à une demande d’expulsion au tribunal de grande instance de Marseille. Selon le récit d’audience de la Marseillaise, l’avocat de la propriétaire a évoqué des squatteurs « dangereux », tandis que celui du conseil départemental, candidat à l’acquisition, dénonce des « activistes organisés ».

Pour les participants de l’occupation, autonomes et gilets jaunes notamment, ce bâtiment, 600 mètres carrés d’anciens bureaux rue Brochier (5e), doit permettre de « pratiquer la démocratie autrement » : collecte de vêtements, cantine, ateliers, éducation populaire, soutien juridique pour délogés et migrants… (lire notre article) « En réalité, c’est un lieu inoccupé sans de projet immédiat, et où des gens viennent en aide à des personnes dans le besoin », a tenté de défendre leur avocat, avec l’idée d’obtenir a minima le respect d’un délai réglementaire de deux mois. Le tribunal leur donne déjà jusqu’au 18 juillet en mettant son jugement en délibéré.

Source : La Marseillaise

A la une

Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...
Putsch et contre-putsch à l’UDE : lutte fratricide dans le parti de Madrolle et Bennahmias
Tempête dans un micro-parti. Alors que la semaine dernière, Christophe Madrolle annonçait son intention de se présenter aux municipales à Marseille, les tensions qui...
À Saint-Menet, le terrain de motocross sort discrètement de la piste
Le terrain de motocross de Saint-Menet continue de rater des rapports. Après les protestations des habitants de la Penne-sur-Huveaune, inquiets du bruit que l'activité...
Soutien officiel d’Yvon Berland, un journaliste couvre sa campagne sous pseudo
L'alphabet peut parfois être malheureux. En classant les soutiens à sa candidature aux municipales par ordre alphabétique, Yvon Berland a forcément mis en bonne...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire