La mairie de Marseille rejette la pétition contre le PPP des écoles, jugée incomplète

Urgent
Bref
Lisa Castelly
15 Mai 2019 1

La Ville ne mettra pas le PPP à l’ordre du jour du conseil municipal du 17 juin. Dans un communiqué envoyé ce mercredi soir, elle explique que la pétition soumise par deux élus de l’opposition en vue de remettre en débat le sujet au sein de l’hémicycle municipal est incomplète. Les deux initiateurs, le socialiste Benoît Payan, et le communiste Jean-Marc Coppola, revendiquaient 12 547 signatures en ligne et 2 814 sur papier, soit davantage que les 10 000 nécessaires pour imposer un sujet de débat. Mais, estime la Ville “certaines lignes sont vides ou en double, ramenant le nombre à moins de 12 000” et “seuls 4 600 personnes précisent habiter Marseille” sur la pétition en ligne, sans qu’il soit possible, estime-t-elle, de confirmer leur statut d’électeur.

Le communiqué se conclut sur un ton un brin narquois, assurant que “la municipalité n’étant pas fermée au débat sur ce projet, il aurait suffit, pour les élus souhaitant en débattre, de l’évoquer en Conseil municipal, comme cela l’a déjà été fait à plusieurs reprises”.

Quelques minutes après la parution du communiqué, Jean-Marc Coppola a réagi sur les réseaux sociaux dénonçant les “arguments de mauvaise foi” de la Ville. “Au mépris s’ajoute l’incompétence à vérifier les 12547 signataires”, tance l’élu communiste.

Actualisation le 15 mai à 19h45 : ajout de la réaction de Jean-Marc Coppola


A la une

Drame de la rue d’Aubagne : comment la justice a avancé en six mois
Les trois juges travaillent dans la discrétion, patiemment. Ils recueillent un par un les éléments qui, dans plusieurs années, permettront à un procès de...
Enquête judiciaire sur les effondrements de la rue d’Aubagne : le rapport qui accuse
Il est une des pièces-clefs du dossier de Matthieu Grand, le juge d'instruction chargé de l'affaire de la rue d'Aubagne, avec ses deux collègues...
Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...
L’ex-raffinerie de LyondellBasell de Berre attend toujours sa reconversion
Réparties entre quelques pins et d'immenses cuves d'acier, les dizaines de cheminées éparpillées à l’est de Berre-l’Étang font partie du paysage. Elles s'étalent sur...
Pour le théâtre Toursky, Richard Martin exige une rallonge de Jean-Claude Gaudin
Ils sont venus, ils sont tous là, rassemblés autour de Richard Martin sur la petite scène du Toursky. L'humeur est plus que jamais à...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. François Mouren-ProvensalFrançois Mouren-Provensal

    On ne construit pour l’avenir par le mépris.
    Marseillaisement pathetique…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire