La conférence d’Amnesty sur “l’apartheid commis par Israël” maintenue ce jeudi soir

Suite
Bref
le 24 Nov 2022
8

Amnesty International va bel et bien tenir la conférence sur son rapport consacré à “l’apartheid commis par Israël”. Le point de rendez-vous est prévu à 18 h 30 devant la cité des associations à Marseille, où devait initialement se tenir la réunion. Les participants se rendront ensuite ensemble au local du syndicat Solidaires, boulevard Longchamp, où se déroulera finalement l’événement.

Un lieu de rendez-vous choisi en symbole de protestation, après l’annulation de dernière minute de la part de la mairie de Marseille qui a jugé le lieu incompatible avec la “protection de la neutralité politique du service public”. Une autre conférence prévue mercredi à la faculté de droit d’Aix-en-Provence a aussi été annulée au motif de raisons de sécurité.

Jean-Claude Samouiller, président de l’association de défense des droits humains évoque une censure. “Soit il y a eu des pressions, soit les propriétaires des salles ont peur de rentrer dans ces questions”, a-t-il estimé dans nos colonnes.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    Mr Payant est le garant de la neutralité politique voire de la transparence la preuve on ne l’avait même pas vu avant qu’il se fasse élire maire à la place Mme Rubirola

    Signaler
  2. Tyresias Tyresias

    Je n’ai jamais trop vu invoquer cet argument de la Mairie quant aux réunions dans ce lieu…

    Signaler
  3. Christian Christian

    Après l’assassinat de Rabin, homme de paix, la droite israélienne a mené une politique scandaleuse contre les Palestiniens. Mais ce scandale est différent de l’apartheid. L’emploi de ce terme inapproprié exhale une odeur d’antisémitisme mal camouflé.

    Signaler
  4. Christian Christian

    @BRASILIAB : vous avez lu trop vite le lien que vous citez. A ce jour l’ONU n’a pas qualifié officiellement d’apartheid les graves abus de la droite israélienne contre le peuple palestinien (dont d’ailleurs l’ONU ferait mieux de reconnaître et concrétiser le droit à un Etat).
    Dans le lien que vous citez les membres de la Commission varient dans leurs qualifications non dénuées d’ambiguïté, exemple : “« Nous nous concentrons sur les raisons profondes, à savoir l’occupation et ont une partie relève de l’apartheid », a déclaré Mme Pillay”..
    Il faut absolument éviter de banaliser le terme “apartheid” qui perd beaucoup de sens et de force si on l’utilise à tout propos.
    L’apartheid existerait si Israël et les Palestiniens étaient réunis dans un unique Etat dominé par Israël, Etat dans lequel les Palestiniens seraient soumis aux règlements qui étaient en vigueur pour les Noirs dans l’Afrique du Sud.
    Encore une fois, si l’ONU ne veut pas donner du grain à moudre à la haine antijuive, qu’elle agisse concrètement pour donner enfin un vrai Etat au peuple palestinien.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Faites en la demande au conseil de sécurité et plus particulièrement aux USA, vous sentant tellement motivé à la création d’un État Palestinien,ils vous porteront sans doute une oreille attentive et retireront ainsi leurs droits de veto appliqués systématiquement à l’encontre des autorités palestiennes pour la création d’un État.

      Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      vous écrivez ” L’emploi de ce terme inapproprié exhale une odeur d’antisémitisme mal camouflé.”
      j’ai fait remarquer que l’ONU se pose la question s’agit-il dans ce cas d’antisémitisme camouflé ?
      Et le fait qu’Amnesty fasse une réunion sur ce terme est ce aussi de l’antisémitisme ?
      Faire taire ceux qui posent des questions quel qu’en soit le prétexte ne fait pas progresser le débat

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire