Arles : une halle Eiffel menacée de démolition pour aménager une zone commerciale

Cuite
Bref
Julien Vinzent_
9 Nov 2017 1

La mairie d’Arles a signé le permis de démolir, mais la contestation n’a peut-être pas dit son dernier mot. Construite à l’origine pour l’exposition coloniale de 1906 à Marseille, puis utilisée comme banal hangar agricole, la halle Lustucru est vouée à la destruction dans le cadre de la zone commerciale de Montmajour et de ses 19 000 m2 de boutiques. Mais les services de l’État, en retoquant le permis pour cause de mesures insuffisantes de prévention des inondations, offrent un peu de sursis à ce bâtiment monumental de 4500 m2, raconte La Marseillaise dans son édition du jour.

Achetée à l’euro symbolique par la municipalité, l’ex site de production de riz Lustuctru, sinistré par les inondations de 2003, a été vendu en 2016 au groupe Frey pour 900 000 euros. En son sein, la halle en acier « conforme au style Eiffel » a perdu son label Patrimoine du XXe siècle en 2016, comme tous les bâtiments centenaires, et s’est retrouvée sans protection faute d’avoir été classée monument historique.

La même année, lors de l’élaboration du plan local d’urbanisme, le préfet signalait pourtant au maire Hervé Schiavetti (PCF) qu’une « réflexion sur son avenir » serait nécessaire. Un an plus tard, le directeur régional de la culture « prend acte » du permis de démolir, tout en estimant que ce « témoin majeur de la construction métallique au tournant du XXe siècle » pourrait devenir un monument historique « si vous en faisiez la demande ». Hervé Schiavetti n’en a pas tenu compte et dans la ville de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, La Marseillaise se demande si c’est à l’animateur Stéphane Bern, chargé d’une mission sur le patrimoine en péril, qu’il faut se vouer.

1
commentaires
Source : La Marseillaise

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...
  1. Cehere Cehere

    Ça fait plaisir, les édiles des villes voisines sont aussi nuls que ceux de la notre.
    Après Aix et sa salle de 8000 places en pleine cambrousse sans transports, Arles qui veut détruire une halle Eiffel comme ici on démolit les grues portuaires (ou les sites antiques).

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire