Habitat indigne : la métropole va consulter collectifs et associations sur le relogement

Relogement
Bref
Benoît Gilles
13 Juin 2019 1

C’est une victoire de Britney Hammerson, représentante du collectif du 5 juillet, qui avait interpellé Martine Vassal sur l’absence de la métropole dans les négociations autour de la charte de relogement des personnes évacuées depuis novembre (lire notre article). « Je vais lancer une phase de discussion des associations et collectifs signataires de la charte, confie à Marsactu Xavier Méry, conseiller métropolitain, délégué à la lutte contre l’habitat indigne. La décision a été prise en concertation avec la présidente il y a quelques jours à peine ».

L’élu compte établir un « protocole de relogement » dans le cadre des opérations de lutte contre l’habitat indigne, et notamment les 180 logements concernés par les quatre îlots démonstrateurs du futur projet partenarial d’aménagement (PPA). Ce document qui doit être validé ce mois-ci concerne en priorité le domaine Ventre et la place Halles-Delacroix à Noailles, le quartier autour de l’impasse Versailles à Saint-Lazare (3e) et la rue Clovis-Hugues la Belle-de-Mai.


A la une

Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...
Putsch et contre-putsch à l’UDE : lutte fratricide dans le parti de Madrolle et Bennahmias
Tempête dans un micro-parti. Alors que la semaine dernière, Christophe Madrolle annonçait son intention de se présenter aux municipales à Marseille, les tensions qui...
À Saint-Menet, le terrain de motocross sort discrètement de la piste
Le terrain de motocross de Saint-Menet continue de rater des rapports. Après les protestations des habitants de la Penne-sur-Huveaune, inquiets du bruit que l'activité...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LNLN

    Voilà un « bref » qui percute l’article en Une.
    Martine attendait-elle l’avis de la Prefecture et de l’ARS (pitoyable au demeurant) pour faire volte face ? Une opportunité encore pour se « démarquer » ? Veut-elle se montrer aussi efficace que son pote B. Gilles dans le domaine ?
    Moi je pense à tous ces délogés qui devenaient déjà dingue en fin d’année 2018 devant tant de mépris de nos politicards zélus de mes 2 (ouais, là j’en peu plus moi non plus !) et qui n’en finissent pas d’être trimbalés de promesses en mensonges.
    Alors au final, qu’est-ce qui va se passer vraiment ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire