Habitat indigne : la métropole va consulter collectifs et associations sur le relogement

Relogement
Bref
Benoît Gilles
13 Juin 2019 1

C’est une victoire de Britney Hammerson, représentante du collectif du 5 juillet, qui avait interpellé Martine Vassal sur l’absence de la métropole dans les négociations autour de la charte de relogement des personnes évacuées depuis novembre (lire notre article). “Je vais lancer une phase de discussion des associations et collectifs signataires de la charte, confie à Marsactu Xavier Méry, conseiller métropolitain, délégué à la lutte contre l’habitat indigne. La décision a été prise en concertation avec la présidente il y a quelques jours à peine”.

L’élu compte établir un “protocole de relogement” dans le cadre des opérations de lutte contre l’habitat indigne, et notamment les 180 logements concernés par les quatre îlots démonstrateurs du futur projet partenarial d’aménagement (PPA). Ce document qui doit être validé ce mois-ci concerne en priorité le domaine Ventre et la place Halles-Delacroix à Noailles, le quartier autour de l’impasse Versailles à Saint-Lazare (3e) et la rue Clovis-Hugues la Belle-de-Mai.


A la une

Les dossiers chauds du conseil municipal du 17 juin 2019
"Foisonnant, touffu... Un vrai jeu des sept familles avec du financier, des infrastructures, de l'école, de la santé, du sport, des parcs et des...
Enquête judiciaire : six membres de la vieille garde de Gaudin vont quitter la mairie
Une nouvelle fois, la visite de gendarmes au sein des services municipaux a des conséquences immédiates et ce, bien avant l'issue de l'enquête préliminaire...
“Difficile de séparer l’impact du nouveau rejet en mer d’Alteo et celui des boues rouges”
La semaine dernière, le CSIRM, le comité de surveillance et d'information sur les rejets en mer d'Alteo, a transmis au préfet un rapport de...
Marseille se met à la vignette anti-pollution mais ne s’en servira presque jamais
Attendue depuis plusieurs années, la petite carte a fait son apparition dans les arrêtés préfectoraux publiés début juin. On y voit une petite zone...
Un énième rebondissement dans les négociations fragilise la charte du relogement
À quelques jours du conseil municipal censé entériner le projet et après des dizaines de réunions sur le sujet (lire notre article), la charte...
Le Rassemblement national change de patron dans les Bouches-du-Rhône en vue des municipales
Au Rassemblement national, on les appelle les préfets. Contrairement à ce qui se fait dans d'autres formations politiques, les secrétaires départementaux ne sont pas...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LNLN

    Voilà un “bref” qui percute l’article en Une.
    Martine attendait-elle l’avis de la Prefecture et de l’ARS (pitoyable au demeurant) pour faire volte face ? Une opportunité encore pour se “démarquer” ? Veut-elle se montrer aussi efficace que son pote B. Gilles dans le domaine ?
    Moi je pense à tous ces délogés qui devenaient déjà dingue en fin d’année 2018 devant tant de mépris de nos politicards zélus de mes 2 (ouais, là j’en peu plus moi non plus !) et qui n’en finissent pas d’être trimbalés de promesses en mensonges.
    Alors au final, qu’est-ce qui va se passer vraiment ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire