Le gérant de la Méditerranéenne de travaux assigne le groupe SNI en justice

Assigné
Bref
Benoît Gilles
11 Avr 2017 0

Il n’y aura pas de réunion entre les salariés de la société MDT, leur gérant et la direction du groupe SNI Sud-Est. Les salariés de la PME craignent de voir leur emploi menacé par un différend qui oppose leur société au groupe de logement social à propos d’un chantier au Panier. Leur patron estime que la SNI ne lui a pas fourni toutes les études lui permettant de mener à bien ce chantier difficile. « Nous avons reçu une assignation en justice de la part du gérant de la société MDT pour résiliation de marché, nous indique-t-on à la direction du groupe immobilier. Dans ces conditions, d’un point de vue juridique, nous ne pouvons plus organiser de réunion de négociation« . De son côté, Marc Dani confirme avoir assigner le groupe « sur le fond, devant le tribunal de grande instance ». « Je pense que quand les discussions sont stériles, il faut passer par d’autres moyens », explique-t-il.

Les salariés qui étaient à l’origine du mouvement et qui ont alerté la presse ne désarment pas. « C’est nous qui avions demandé ce rendez-vous et nous n’avons rien à voir avec l’assignation décidée par notre patron, estime l’un d’entre eux. Nous serons devant le siège du groupe, cet après-midi. »  

0
commentaires

A la une

Métro Gèze : la métropole sort les rames
Non, on ne verra pas les fameuses armoires électriques car "le métro fonctionne en ce moment". À l'origine du retard considérable de la livraison...
À l’hôpital Nord, les manifestants désespèrent de voir un jour arriver le métro
Le choix du parvis de l'hôpital Nord, pour une manifestation en faveur d'un métro dans les quartiers Nord, a la force de l'illustration. À...
Policiers « escortés » par des scooters, un clip de rap à l’origine de la vidéo choc
"Regardez comment les policiers sont traités, et j'en ai plein d'autres des vidéos comme ça. Ce que je veux dire, c'est que ce sont...
« On apprend aux filles à se méfier de l’espace public »
Prendre les transports, aller d'un point à un autre dans la ville, s'arrêter sur une place, rentrer tard le soir... Que l'on soit homme ou...
Des quartiers Nord à la Belle de Mai, elles veulent une ville pensée pour elles
"On est toutes des militantes. On ne voulait pas faire la cuisine, on voulait faire des projets !" Comme ses amies du groupe Passer'elles...
« Si l’outrage sexiste est dans le code pénal, on pourra agir »
Lorsqu'une femme victime de violences arrive dans un commissariat, l'expérience n'est pas toujours aisée. À Marseille, le bureau d'aide aux victimes, rattaché à la...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire