Fin des repas gratuits : le collectif du 5-novembre veut une indemnisation des délogés

Riposte
Bref
Julien Vinzent_
23 Avr 2019 0

Depuis le 1er avril, les délogés d’immeubles en péril doivent verser 3,80 euros pour bénéficier des repas mis en place par la Ville de Marseille, auparavant gratuits. Le collectif du 5-novembre engage aujourd’hui une riposte juridique, rappelant que la collectivité est chargée de veiller au “relogement adapté” en cas de défaillance du propriétaire.

“Or, un hébergement de plusieurs mois en hôtel sans possibilité de se faire à manger ne constitue manifestement pas un relogement adapté. Chacune de ces situations est un manquement de la mairie à son obligation légale, ce qui constitue une faute de nature à mettre en jeu sa responsabilité administrative”, considère le collectif. Il lance un appel aux personnes concernées pour remplir une demande d’indemnisation qui fera l’objet d’un dépôt groupé.


A la une

Drame de la rue d’Aubagne : comment la justice a avancé en six mois
Les trois juges travaillent dans la discrétion, patiemment. Ils recueillent un par un les éléments qui, dans plusieurs années, permettront à un procès de...
Enquête judiciaire sur les effondrements de la rue d’Aubagne : le rapport qui accuse
Il est une des pièces-clefs du dossier de Matthieu Grand, le juge d'instruction chargé de l'affaire de la rue d'Aubagne, avec ses deux collègues...
Un projet de décret met à mal la protection de la Sainte-Victoire et de la Nerthe
C'est un petit changement qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur le paysage des Bouches-du-Rhône et en premier lieu sur ses sites classés. Le...
Urbanisme : la métropole devra mettre du social dans son plan
La victoire se joue parfois dans les détails. La vice-présidente chargée de l'urbanisme, Laure-Agnès Caradec se réjouit d'un avis favorable "rendu à l'unanimité" des...
L’ex-raffinerie de LyondellBasell de Berre attend toujours sa reconversion
Réparties entre quelques pins et d'immenses cuves d'acier, les dizaines de cheminées éparpillées à l’est de Berre-l’Étang font partie du paysage. Elles s'étalent sur...
Pour le théâtre Toursky, Richard Martin exige une rallonge de Jean-Claude Gaudin
Ils sont venus, ils sont tous là, rassemblés autour de Richard Martin sur la petite scène du Toursky. L'humeur est plus que jamais à...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire