Face à la polémique sur le bus secret, la RTM s’engage à rendre plus lisible ses horaires

Débusqué
Bref
le 28 Août 2019
9

La traînée de poudre des reprises médiatiques a finalement eu son effet. Sur France Bleu Provence, réagissant à l’information révélée par Marsactu (lire notre article), le maire de secteur, Yves Moraine émet le souhait que les horaires soient rendus publics en 2020. Du côté de la RTM,  on indique vouloir travailler dès l’année prochaine avec la métropole pour rendre plus lisible et visible le fonctionnement des bus de renfort, mis en service de manière ponctuelle. Mise en service il y a dix ans, ce bus “Spécial MDM” relie directement la place Castellane à la Madrague de Montredon en faisant l’impasse sur les plages durant la période estivale.

Jusqu’à présent, le trajet et les horaires de cette ligne n’étaient connus que des usagers qui la fréquentent. Ceux-ci n’apparaissent ni sur le site de la régie des transports, ni sur les arrêts de bus, comme c’est le cas pour tous les bus de renfort, se défend-on à la RTM.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Et l’été prochain, sur la girouette de ces bus, je veux voir un “Spécial Marsactu” en remplacement de l’obscur “Spécial MDM” ! 😉

    Signaler
  2. LN LN

    …” comme c’est le cas pour tous les bus de renfort”…
    Comment ? Y en a d’autres ? Peut-on connaitre maintenant ces autres bus de substitution ? Leur destination, leur trajet, leur nom. Ca se trouve par chez moi il y en aurait et je ne suis pas au courant….
    Ce que je sais par contre, c’est que certaines lignes sont supprimées l’été et/ou les dimanches.

    Signaler
  3. Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

    “Du côté de la RTM, on indique vouloir travailler dès l’année prochaine avec la métropole pour rendre plus lisible et visible le fonctionnement des bus de renfort, mis en service de manière ponctuelle.”

    Il ne serait pas non plus inutile que la RTM, la municipalité et la métropole , en concertation avec les usagers et les non usagers, rendent plus lisible le fonctionnement de l’ensemble du réseau. En effet dès la semaine prochaine à certaines heures on marchera plus vite a pied sur les trottoirs (lorsqu’il sont libre d etout véhicule en stationnement …) sur certains axes de plusieurs kilomètres par exemple du rond point du Redon jusqu’au boulevard Rabateau voire jusqu’au Boulevard du Maréchal Juin et ne parlons pas du Bd. Michelet avec ses voies privées qui obligent a de longs détours.

    Il serait temps de rendre l’espace public au service public de transport avec des lignes réunifiant la ville, des fréquences rapide et d’instaurer la gratuité des transports public. Le recours à la voiture serait alors l’exception et on n’en respirerait que mieux.

    Signaler
  4. Electeur du 8e Electeur du 8e

    L’architecture du réseau de bus est pour l’essentiel la même depuis plusieurs décennies, alors que la ville et les modes de vie ont changé ; seuls des replâtrage marginaux ont lieu de temps en temps en fonction de nécessités ponctuelles. Les voies réservées aux bus sont rares, leur vitesse commerciale est souvent faible, ce qui ne leur donne aucun avantage sur la voiture. Les BHNS marseillais ne sont pas “HNS” du tout : ce sont des bus articulés, sans plus. La pratique des “horaires de vacances” quatre mois par an en cumul est un puissant levier de non-attractivité du réseau. La mise en place de la ligne “cachée” 19A souligne en creux l’inadaptation de l’offre aux besoins, au minimum sur certaines lignes et à certaines périodes.

    Le résultat est à la hauteur : la progression annuelle de la fréquentation des transports collectifs marseillais est epsilonesque, bien en deçà de ce que l’on voit dans d’autres grandes villes.

    Bref, j’arrête là. C’est sûrement moins sexy de parler de bus durant une campagne électorale que de promettre du métro partout, mais c’est beaucoup plus rapide (et beaucoup moins cher) à réaliser. On commence quand ?

    Signaler
    • Tarama Tarama

      A la consultation pour trouver le nom de ces nouveaux bus accordéons, j’avais proposé “L’escargot”. Ça n’a pas été retenu.

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      L’idée était bonne ! Pour être un pratiquant de l’ex-21 devenu B1 (simple changement de nom qui ne reflète aucun changement de qualité de service, du moins entre l’obélisque et la place Castellane), je peux en témoigner : entre les arrêts trop proches les uns des autres et les feux où ils n’ont pas priorité, les bus (pas HNS) de cette ligne se traînent littéralement, bien qu’ils aient une voie propre.

      Je postule que dans l’esprit de nos élus qui roulent en véhicule de fonction, les transports en commun ne sont destinés qu’à ceux qui n’ont pas de voiture : il ne s’agit donc pas d’en faire une alternative efficace à cette dernière. D’où les “horaires de vacances”, pour inciter les salariés à ne pas les utiliser ; d’où l’absence d’aménagement de voirie et la prolifération d’arrêts trop rapprochés (200 m de distance seulement dans mon quartier !), pour que les bus circulent moins vite que les voitures…

      Signaler
  5. MarsKaa MarsKaa

    Bravo Marsactu et merci aux journalistes qui ont relayé l article !
    Maintenant on attend de voir la concrétisation de la promesse de transparence . Citoyens et journalistes, restons vigilants !
    Et poursuivons le boulot de mise en jour de tous les dysfonctionnements de cette ville pour que les choses s améliorent, pour tous.

    Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    Et madame la déontologue de la mairie, toujours sourde aveugle et muette ?

    Signaler
  7. Tarama Tarama

    Alors je donne la suite à la RTM, histoire de gagner du temps : il faudra en mettre plus car c’est un bon service.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire