Les esquisses d’une marina pour le J1

VITRINE
Bref
le 14 Avr 2016
13

Gros morceau dans le projet Euroméditerranée, l’aménagement d’une marina en place de l’actuel J1 est toujours suspendu. L’appel à concurrence lancé en 2013 par le Grand port maritime est bouclé, mais le résultat reste inconnu. Le bilan de la concertation, prévu fin mars 2015, n’a jamais été tiré. Trois premiers projets seraient étudiés, sans que l’on sache où en est le processus. C’est dans ce contexte que La Provence dévoile l’un des trois projets étudiés pour ce kilomètre de front de mer entre le Mucem et les Terrasses du port.

Pour le quotidien, il “ne manque pas d’ambition” et dessine une future “vitrine” du territoire, avec pour objectif une montée en gamme du secteur, appuyée sur une forte place attribuée à la plaisance. Le projet dévoilé voudrait voir naître une capitainerie, un yacht-club, des logements locatifs, un centre de congrès, des boutiques et hôtels de luxe, un musée naval, un night-club et des bureaux. Un “parc marin” accueillerait quant à lui le futur casino ainsi qu’un grand aquarium.

Quel que soit le scénario retenu, l’inauguration est fixée à 2021, après des travaux qui devraient durer deux ans. Le hangar du J1, quant à lui, devrait rouvrir ses portes en janvier 2017, et sera désormais divisé entre expositions et espaces consacrés aux “entreprises phares de la métropole”.

Source : La Provence
+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. pierre-yves pierre-yves

    Quel drôle de méthodologie pour construire du projet urbain !
    Nous sommes au cœur du périmètre d’euromed 1 et l’EPA semble être exclu de la réflexion urbaine. La qualité de la réalisation de la zac cité de la méditerranée et l’intégration ville /port originale risque d’être perdu par la privatisation des espaces portuaires cédés dans le cadre d’un appel d’offre bien étrange.

    Un vrai sujet d’enquête pour Marsactu.

    Signaler
  2. LaPlaine _ LaPlaine _

    On peut réellement croire à ce “dysneyland”? Tout çà paraît bien curieux et surtout serré en termes de délais avec un financement…bouclé? S’il y a un tant soit peu de réalité là-dedans, bienvenue dans une capitale d’un pays en voie de développement, du luxe plaqué sur des rues défoncées et infestées de rats.

    Signaler
  3. MPB MPB

    C’est ce qui s’appelle de la persévérance politique…
    Ce désir de marina au J1 était déjà très largement exposé dans le projet Euthymènes sur lequel était basée la campagne électorale de Gaudin il y a plus de 20 ans. Il avait été écrit par un premier cercle toujours bien présent à l’Hôtel de Ville. Il y avait le recyclage de l’Hôtel-Dieu également, ce qui a été plus rapide.
    On aura encore et encore des boutiques…
    Bientôt Marseille aura la façade de Cannes et Bogota pour faubourgs !

    Signaler
    • LaPlaine _ LaPlaine _

      Parfaite synthèse de la dernière phrase.

      Signaler
    • JL41 JL41

      Pas mal la dernière phrase de MPB, effectivement. Avec en plus, l’ultime décoration d’un pont transbordeur, le rêve kitch de Muselier (et de Gaudin, mais il n’ose pas le dire).

      Signaler
  4. Filomen Filomen

    De quoi parle-t-on ? De trois projets qui seraient étudiés en réponse à un appel à projets dont le cahier des charges n’est pas encore élaboré … Étudiés par qui ?

    Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      Bonjour, l’appel à projets a été lancé par le Grand port maritime de Marseille. C’est donc lui qui a entre les mains les dossiers.

      Signaler
    • JL41 JL41

      Vous mélangez tout. L’appel à projets qui a été lancé concerne seulement le J1 et la période transitoire qui va jusqu’en 2018. Il y aura ensuite un autre appel à projets, auquel semble correspondre l’article de la Provence qui présente un projet de grande envergure qui dépasse le seul J1.

      Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      @JL41 : l’appel à projets sur la période transitoire a été lancé en février 2015 http://www.marseille-port.fr/fr/Page/Appel_projet_J1/16650

      Mais avant cela il y a bien eu deux appels à projets, clôturés depuis fin 2013, portant sur “la mise à disposition d’espaces à aménager et exploiter dans le hangar J1 à Marseille” http://www.boamp.fr/avis/detail/13-58290 et une Délégation de service public sous forme de concession en vue d’aménager et d’exploiter une base d’accueil de yachts de plus de 60 mètres à Marseille http://www.boamp.fr/avis/detail/13-55544

      Des dossiers ont bien été déposés en réponse. Maintenant, peut-être le GPMM a-t-il prévu de relancer un nouvel appel. Interrogé par Marsactu, il n’a pas souhaité communiquer sur ses intentions dans ce dossier.

      Signaler
    • JL41 JL41

      A JulienVinzent : je crois que ces procédures qui datent de 2013 n’avaient pas abouti ou n’étaient pas allées jusqu’au dépôt de projets.

      Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Il en est, le plus souvent, des appels à projets comme des trains. Ils risquent toujours d’en cacher un autre! En outre, ils sont toujours le masque d’un projet politique, et ici urbain, et souvent le masque d’un projet tout court : celui qui est pondu, et pour une bonne part ficelé, avant même qu’on l’appelle! Mais l’œil sagace de notre agence n’est pas trompé pour autant. Marsactu is on watch!

      Signaler
  5. JL41 JL41

    Manœuvre pour faire passer de force un dessein d’élus, manœuvre d’investisseurs pour se placer ? Cette pleine page de la Provence est-elle de l’information ou un travail d’influenceur ? Il semble qu’il y ait des intérêts en jeu qui dépassent le cadre des procédures légales en usage.
    Les journalistes de la Provence et de Marsactu ont-ils interrogé le GPMM et la ville de Marseille avant de publier ?

    Signaler
  6. leravidemilo leravidemilo

    — En matière de transparence quant à l’utilisation de l’espace et de l’argent public, ça vaut à peu près l’émissaire de sormiou! Je vous la fait court, on ne sait rien (du tout), on ne communique pas sur ce sujet, point. — Ils nous parlaient de rendre la mer, en tous cas le front de mer, aux marseillais, de bel espace ouvert sur le large et s’offrant à la déambulation vespérale des citoyens, même s’il fallait pour ce faire, éliminer quelques activités portuaires et ringardes, héritées des siècles précédents, et les travailleurs associés à la chose… Mais c’était bien sur pour mieux nous couillonner, et reprivatiser l’espace public, pour le compte d’activité ludiques et de tout autres lascars, moins industrieux mais bien plus voraces financièrement. — Donc, à terme, il semble bien qu’on ne coupera pas aux boutiques, aux boutiques, et également aux boutiques, au yacht club et hôtel de luxe associé pour ces tempétueux navigateurs… Quant au casino, c’est vrai qu’une lessiveuse de proximité pour l’argent sale de la Petite et Moyenne délinquance, ça manquait! Il fallait aller à Aix, c’était pas pratique et, même avec la métropole ça nous rapportait pas à nous! Vous l’avez compris, l’aquarium on en parle pas, il arrivera le dernier? Mais c’est pas grave, les requins eux, ça fait déjà longtemps qu’ils étaient là, en embuscade!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire