Emmaüs soutenu par la Ville de Marseille dans le non-paiement de ses déchets

Facture
Bref
le 26 Mai 2021
2
La communauté Emmaüs de la Pointe-Rouge a indiqué samedi avoir obtenu un délai dans le paiement de ses déchets. (Photo LC)

La communauté Emmaüs de la Pointe-Rouge a indiqué samedi avoir obtenu un délai dans le paiement de ses déchets. (Photo LC)

Un nouveau bras de fer se confirme entre la métropole et la Ville de Marseille. Dans un communiqué du 25 mai, cette dernière demande officiellement au conseil de territoire Marseille Provence de revenir sur sa décision de taxer les déchets déposés par Emmaüs. “En s’attaquant aux communautés Emmaüs, la métropole manque à sa compétence sur les déchets”, tacle Christine Juste, adjointe au maire chargée de l’environnement. Le dépôt des déchets non valorisés était auparavant gratuit pour les communautés. “La présidente de la métropole taxe la solidarité des Marseillais”, complète Audrey Garino, adjointe en charge des affaires sociales.

La fin de l’exemption de taxe pour les déchets des communautés Emmaüs de Saint-Marcel et de la Pointe-Rouge avait été décidée par la métropole en octobre 2020. L’échéance du paiement se rapproche désormais. Ce lundi, un camion benne a été informé à la déchetterie que le tonnage maximum était presque atteint. De son côté, la Ville a demandé la tenue “en urgence” d’une réunion à ce sujet avec la métropole.

*Actualisation effectuée le 26/05/2021 à 17h26 : ce mercredi, Emmaüs s’est vu refuser l’accès à la déchetterie pour dépassement du tonnage autorisé, rapporte France Bleu Provence. L’association pense désormais “demander aux Marseillais de venir les chercher eux-mêmes”.   

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Zumbi Zumbi

    Vassal et LR poursuivent leur vengeance contre Emmaüs qui s’était engagée auprès des délogés de la rue d’Aubagneet d’ailleurs. Les défenseurs de la “Provence chrétienne” haïssent avec une persévérante mesquinerie ceux qui poursuivent l’action de l’abbé Pierre.

    Signaler
  2. petitvelo petitvelo

    Il y a certainement un rapport de force en cours, et pas forcément de méchants absolus ni d’un côté , ni de l’autre. La question est double : est-ce que la métropole saurait valoriser ces volumes de déchets sans Emmaüs et est-ce que Emmaüs s’est engagé à le faire auprès de la métropole ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire