Emmanuelle Cosse promet des moyens aux associations d’hébergement d’urgence

Urgence
Bref
Benoît Gilles
14 Sep 2016 0

Leur manifeste n’est pas encore rendu publique mais ils ont déjà la visite d’une ministre. Quatre jours après une visite ministérielle en compagnie de Manuel Valls, la ministre du logement et de l’hébergement, Emmanuelle Cosse était de retour à Marseille. Après avoir visité un chantier de logement social aux abord de la porte d’Aix, elle rencontrait un collectif d’associations d’hébergement d’urgence par l’entremise de la députée Marie-Arlette Carlotti. Ces associations lui ont fait parvenir une lettre manifeste pour dénoncer la baisse des crédits, la mise à mal de l’accueil inconditionnel et la mise à la rue des personnes les plus en difficulté. Ces derniers sont notamment revenus sur la fin brutale des nuitées d’hôtels destinées aux demandeurs d’asile, hommes, femmes et enfants.

La ministre du logement a pris le temps de répondre longuement à la liste de leurs revendications en promettant des moyens pour la période hivernale “même s’il faut que nous parvenions à construire ensemble pour que ce qui est exceptionnel soit durable”. Ainsi elle a justifié la baisse des nuitées d’hôtels par la nécessité de construire des places pérennes d’hébergement. Même si l’accueil doit rester “inconditionnel”, elle a fait un cas particulier de la mise à l’abri des primo-arrivants de Paris et surtout de Calais. Il faut que nous les sortions de la boue”. Dans ce cas précis, il s’agira de lieux d’accueil de quelques mois, sans concertation préalable avec les élus locaux : “Ce qui nous importe est l’état du bâti et que les associations puissent travailler”. Face aux micros, elle a qualifié “d’indignes” les propos de Christian Estrosi évoquant des “micro-jungles de Calais” dans la région.


A la une

À la Belle de Mai, le jardin Levat sera-t-il un jour “un grand espace vert public”?
Les beaux jours arrivent et il fait bon vivre sous les arbres fruitiers du jardin Levat. Ça et là, quelques privilégiés bien informés profitent...
À Aix-en-Provence, la brigade financière enquête sur les marchés d’urbanisme
La brigade financière de Marseille est à l’œuvre à Aix. Elle se penche, depuis plusieurs semaines, sur les conditions d’attribution des marchés publics d’urbanisme...
Le projet de brasserie de la chambre de commerce fait bondir les cafetiers du Vieux-Port
Au Palais fin ? Le palais gourmand ? Le bistrot du palais ? Le concours est ouvert pour trouver un nom à la future...
Rue des Feuillants l’indignité côtoie toujours les immeubles évacués
Ça s'active rue des Feuillants. Les locataires du 22 font des aller-retour les mains chargées de cabas - ils ont une heure pour prendre...
Saint-Louis scelle la fin du sucre marseillais
Les 11 hectares adossés à la rue de Lyon où se trouve l’usine Saint-Louis sucre avaient déjà perdu de leur éclat depuis quelques temps,...
Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire