Directeur général des services de la métropole, Jean-Claude Gondard passe la main

Urgent
Bref
Lisa Castelly
21 Déc 2018 8

Jean-Claude Gondard quittera ses fonctions de directeur général des services (DGS) de la métropole Aix-Marseille au 1er janvier prochain, annonce l’institution par communiqué. Il sera remplacé à ce poste de “fonctionnaire en chef” par Domnin Rauscher, aujourd’hui en charge de l’urbanisme, à la Ville et à la métropole. Celui-ci était pressenti pour le remplacer dès la prise de fonction de Martine Vassal à l’automne

Toujours aux côtés de Jean-Claude Gaudin lors des conseils municipaux et des conseils métropolitains qu’il présidait, Jean-Claude Gondard avait été maintenu dans ses fonctions à la métropole par Martine Vassal lorsqu’elle en a pris la tête. Dans le communiqué, cette dernière le remercie pour “son action, son professionnalisme et son investissement au sein de notre jeune institution”. En mars dernier, Marsactu et Mediapart avaient révélé qu’il avait bénéficié d’une femme de ménage, fonctionnaire municipale, au sein de son domicile de fonction pendant 19 ans.

Son départ de la métropole s’assortira d’une nécessaire réorganisation à la Ville, où il devrait reprendre son poste de DGS à temps plein, alors que Jean-Pierre Chanal avait été nommé DGS adjoint pour le seconder à ce poste. De même se posera la question du cumul des fonctions de Domnin Rauscher, chargé récemment par Martine Vassal du dossier de l’habitat indigne, mais aussi directeur de l’urbanisme à la Ville de Marseille, et DGS du conseil de territoire Marseille Provence.


A la une

[C’est mon data] Où sont les 22 000 hectares de terres agricoles bétonnées depuis 25 ans ?
Prenez une carte de Marseille. Enlevez quand même un petit bout du massif des calanques. Vous avez une idée de la surface de terres...
Jean-Noël Consalès : “90% du maraîchage de la métropole est consommé à l’extérieur “
Rarement le contenu de nos assiettes a autant servi de miroir à notre civilisation. La qualité de ce qu'on mange, comment et où ces...
La marina fantôme cachée derrière le hangar J1
Derrière le projet du hangar J1, il y a un loup voire, vu le contexte marin, un requin. La métaphore animale est de rigueur...
Romain Capdepon : “Dans les réseaux, on voit d’abord les minots mais sans rien savoir d’eux”
Pour les "Minots" dont parle Romain Capdepon, il y a, au commencement, l'espoir de côtoyer un "destin social acceptable". Le premier livre du chef de rubrique...
BG
Plan d’urbanisme : “Il y a une volonté politique latente d’embourgeoiser le centre-ville”
Depuis ce lundi et jusqu'au 4 mars prochain, la métropole soumet à enquête publique l'un des documents clefs du développement des 18 communes qui...
Christian Burle, un vice-président bétonneur pour gérer l’agriculture à la métropole
Martine Vassal était l'invitée d'honneur des vœux du maire de Peynier. "C'était une évidence de donner à Christian Burle la délégation de l'agriculture", déclame-t-elle. À...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. bud_ice13010bud_ice13010

    Et avec toutes ces fonctions, le nouveau, il lui arrive de dormir? Sérieusement, cela fait beaucoup pour un seul homme !
    Et les salaires à la Ville et à la Métropole, il les cumule aussi?

    Signaler
  2. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Vous savez nous avons ici au mètre carré un nombre impressionnant de génies, même si la plupart du temps ils sont mauvais.

    Signaler
  3. Dark VadorDark Vador

    Il suffira à ce fonctionnaire de travailler 24 heures sur 24, 365 jours par an. Fastoche.
    Il les aura bien mérité toutes les rémunérations cumulées.

    Signaler
  4. leravidemiloleravidemilo

    La nomination de Gondard à la métropole, venant après la représentation majorée des élus marseillais parmi les conseillers métropolitains (actée dès les fonds baptismaux de la métropole version débranchue/gaudin) et celle des vice présidents idoines, souvent reconduits dans leurs brillantes délégations marseillaises (à commencer par A.Fructus…version “prime à l’échec”,) avait annoncé la couleur des errements de cette métropole malvenue parce que mal née. ça ne pleurera pas dans beaucoup de chaumières….
    Quant à la multiplication des cumuls de fonction, les citoyens peuvent d’ores et déjà en juger, quant à la performance de l’action publique! Lamentable! Il faut y mettre fin, et au plus tôt.

    Signaler
  5. PromeneurIndignéPromeneurIndigné

    Sous l’ancien régime on disait “Parlement ( de Provence ,qui siégeait à Aix )Mistral et Durance sont les trois fléaux de la Provence !” De nos jours la Durance a été canalisée, le Mistral se fait rare mais le calamiteux Parlement de Provence a fait 4 petits: la Région Paca , le Conseil départemental , la Métropole et la Ville de Marseille Mirabeau réveilles toi c’est le retour des féodaux et de leurs privilèges !

    Signaler
  6. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Symbolique rigolote , c’est que la résidence , oh pardon le logement de fonction du petit marquis Gondard se situe au château Borely . Etonnant non?

    Signaler
  7. Regard NeutreRegard Neutre

    La catastrophe de la rue d’Aubagne hante les hauts responsables politiques.M. Gontard en tant que DGS en chef de deux puissantes administrations, n’a pas su utiliser les moyens de la ville et de la métropole—pourtant existants—pour mettre effectivement en oeuvre les diligences normales que son obligation de sécurité exigeait sur l’instabilité de l’immeuble dont il avait la gestion. En fait ,Madame VASSAL le vire!

    Signaler
    • ZumbiZumbi

      Il n’est pas viré, il continue le nimportenaouak à la ville. Quant au futur grand manitou de la Métropole, il a fait ses preuves à l’urbanisme. Pas besoin de déontologue pour constater le désastre.
      2019 : ça recommence, les galéjades sinistres en guise d’avenir.

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire