Deux immeubles rue d’Aubagne “déconstruits” pour permettre la poursuite des secours

Déconstruction
Bref
Benoît Gilles
7 Nov 2018 2

La déconstruction de deux immeubles de la rue d’Aubagne va commencer ce soir. Il s’agit des immeubles 69 et des étages supérieurs du n°71 qui jouxtent les trois immeubles qui se sont effondrés ce lundi. “Nous avons pris cette décision car le 69 risquait de s’effondrer sur les marins-pompiers qui cherchent toujours d’éventuels victimes”, indique Julien Ruas, adjoint au maire en charge de la sécurité, lors d’un point presse au poste de commandement des secours.

“Le terme de déconstruction correspond à une action progressive. C’est un travail régulier, lent, qui va être mené par la pelleteuse”, complète le préfet Dartout également présent. Cela n’écarte pas, selon les autorités, la possibilité de retrouver les deux dernières victimes vivantes. “Même si ces chances sont très minces, nous ne perdons pas espoir”, assure l’amiral des marins-pompiers, Charles-Henri Garié. La démolition des deux immeubles doit durer 24 heures. Les secours pourront ensuite reprendre. Une expertise sera également menée sur les autres immeubles de la rue d’Aubagne et de la rue Jean-Roque, pour déterminer s’ils sont de nouveau habitables.


A la une

Après le drame de la rue d’Aubagne, les Assises de l’habitat se referment en catimini
Cela devait être un point d'orgue. Avec, comme le veut l'expression, un peu de bruit de débat autour de l'habitat et du logement, thématique...
Des dépôts sauvages de bauxite enveniment les relations entre Alteo et ses opposants
"Bonjour Monsieur Duchenne, on vous ramène la bauxite que l'on vous aurait volé". Ce mercredi 13 mars, Olivier Dubuquoy, militant de l’association écologiste ZEA,...
Portes ouvertes au Bastion social Marseille et manif pour les fermer
Il n'y aura peut-être pas beaucoup de bougies, mais la première est soufflée. Ce samedi, le Bastion social Marseille fête le premier anniversaire de...
L’usine de chocolaterie de Saint-Menet s’est arrêtée sans un bruit
Repérable pendant longtemps à l'odeur de chocolat qui s'en dégageait, l'ex-usine de Nestlé à Saint-Menet (11e) n'est désormais qu'une silhouette industrielle vidée de toute...
[Vidéos] “Ma prof m’a dit de ne pas dire que je viens de Félix-Pyat”
Ce jeudi, à 20 heures, Marsactu organise son septième débat au Théâtre de l'Oeuvre. Pour cette soirée, nous avons choisi de nous pencher sur...
L’horizon professionnel restreint d’une jeunesse défavorisée
Marsactu organise un nouveau débat de Marsactu ce jeudi soir, "Jeune, insère toi si tu peux". Pour réserver vos places, rendez-vous ici.Il a tout...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. LaPlaine _LaPlaine _

    Au-delà du drame initial, cette nouvelle étape de “déconstruction” montre bien qu’une bonne partie de la rue (et bien d’autres immeubles à Marseille) aurait dû être partiellement voir totalement reconstruite. Là est le marqueur de 25 ans de paresse municipale.

    Signaler
  2. corsaire vertcorsaire vert

    Quels “experts ” ? les mêmes assassins que les précédents ?

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire