Covid-19 : des élus d’Aix-Marseille envisagent de contester en justice les nouvelles mesures

Colère
Bref
le 24 Sep 2020
25

Ils se sont donné rendez-vous à 18 heures au palais du Pharo autour de la présidente de la métropole Martine Vassal. Les élus locaux de la métropole Aix-Marseille Provence, en désaccord avec le gouvernement sur les nouvelles mesures d’endiguement de l’épidémie de Covid-19, vont essayer de parler d’une même voix. Auparavant, ils ont pour certains été reçus par le préfet du département Christophe Mirmand qui doit signer vendredi le nouvel arrêté précisant les nouvelles restrictions.

Plusieurs élus dont la maire LR d’Aix-en-Provence Maryse Joissains indiquent qu’ils pourraient à la publication de celui-ci décider de le contester devant le tribunal administratif, vraisemblablement dans le cadre d’une procédure en référé-liberté. Un autre maire de droite du département évoquait quant à lui dès jeudi soir la possibilité de “boycotter les sénatoriales” de dimanche. Pour sa part, le président LR de la Région Renaud Muselier à appeler à un “bloc collectif” de son camp pour le scrutin de dimanche rejetant le fait de “ne pas aller voter pour bouder”.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jasmin jasmin

    Si on pouvait déloger ces élus rebelles sans cause sauf leur popularité, on les voterait out of office.

    Signaler
    • marianne13 marianne13

      Ces élus représentent les idées d’une partie non négligeable de la population … Malgré ses défauts, je préfèrerai toujours la démocratie.
      “La démocratie, c’est cause toujours
      la dictature, c’est ferme ta gueule”

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Cela va bien les occuper une petite quinzaine.

    Signaler
    • patrick patrick

      expliquez moi pourquoi, les activités extra scolaire, par exemple le basket de mon fils, est interdit le samedi matin en club mais autorisé à l’école ? les deux dans un gymnase…
      pour être acceptées les règles doivent être logiques

      Signaler
    • Electeur du 4-5 Electeur du 4-5

      Oh,….🤔
      Une quatorzaine, non ?

      Signaler
    • Tarama Tarama

      Peut-être parce qu’à l’école le groupe concerné reste le même alors qu’en club il y a un brassage de gens issus de lieux différents.

      Signaler
  3. Umble Escoulan Umble Escoulan

    “Boycotter les sénatoriales”… mais où vont-ils chercher ca ?

    Signaler
  4. LN LN

    Créer un bloc collectif pour éviter de …”ne pas aller voter pour bouder”…
    Maternelle moyenne section ou bac à sable ? Mais non, démocratie locale

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Patrick, le soucis des élus ce n’est pas le basket le samedi matin, c’est de se montrer comme anti parisiens et de se présenter en victimes. En résumé du flan comme d’habitude.
    Ils disent défendre Marseille, c’est eux qui l’ont coulée.

    Signaler
  6. BRASILIA8 BRASILIA8

    qu’ils prennent des mesures pour lutter contre la COVID plutôt que de dépenser l’argent de nos impôts en frais de justice
    ils sont contre les mesures mais jusqu’à présent ils ont brillé par leur absence de réaction face à l’aggravation de la situation
    on attend toujours que la Métropole s’occupe sérieusement des transports en commun : fréquence, respect des règles, port du masque …..

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Tout à fait !

      Signaler
  7. pascal pascal

    Autour de la présidente de “cela ne sert à rien d’augmenter la fréquence des transports en communs car le virus circule déjà”. Elle ferait mieux de se cacher celle-la car “cela ne sert à rien de s’agiter car maintenant c’est trop tard “.

    Signaler
  8. Brallaisse Brallaisse

    La maire de Cassis crie au scandale. Joissains pète un cable
    Cet été le nombre de table était tel sur le port qu’il était pratiquement de circuler. Cours Mirabeau les distances étaient nulles entre les tables.
    Ces deux agitées du bocal s’étonnent maintenant des mesures. Marseille idem avec Payant.

    Signaler
  9. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Je ne suis pas d’accord avec la plupart des propos exprimés ici. Ce n’est pas une question d’anti-parisianisme primaire, il ne s’agit pas de dire que le virus n’est pas dangereux et qu’il ne faut pas être prudent.
    MAIS : on ne va pas arrêter la société parce qu’il y a une maladie qui tourne, ce n’est pas la peste noire !
    On peut mourir ou avoir des ennuis de santé pour ne nombreuses raisons et il vaut mieux éviter ce que l’on peut parmi ces causes. Mais on n’arrête pas de se déplacer parce qu’il y a des accidents de la route, ni de se baigner parce qu’on peut se noyer. Lorsqu’il y a la grippe saisonnière, on peut prendre la précaution utile de ne pas se claquer la bise en arrivant au boulot ou au club de sport ou au bar, mais on n’arrête pas de travailler, de s’entrainer et de boire l’apéro ou le café !

    Signaler
    • Electeur du 4-5 Electeur du 4-5

      Si déjà on avait droit à un débat adulte et argumenté, au lieu du menu classique tartarinade en entrée et pagnolade en plat principal….

      Et puis si la population jouait un peu plus le jeu.
      Un peu facile de se plaindre de touristes (pas si nombreux non plus) venus remplir ces mêmes terrasses ou les locaux n’ont pas de scrupules à s’entasser.

      Non il n’est pas souhaitable de figer le pays. Mais les malades difficilement soignés et les personnels médicaux peuvent témoigner que la vie doit continuer, mais les imprudences ralentir

      Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Cher Félix, nos élus pour se faire mousser agitent les mêmes fantasmes afin de faire du clientelisme et se faire mousser. Qu’on fait ces maires ?. Rien, pas de policice municipale, pas de fermeture administrative. C’est la région du je m’en foutisme.
      Muselier veut attaquer l’Etat, cela va l’occuper , Muselier à plusieurs langages, y compris la langue de bois vis à vis de cette maladie. Et il est médecin paraît-il.
      Audiard disait que parler plusieurs langues était un avantage, mais de savoir la fermer était inestimable.
      Il devrait s’inspirer de cette replique comme beaucoup d’élus qui n’ont pas les cuisses propres.

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Cher Braillasse,
      Je sais bien, si le gouvernement avait été “laxiste” les mêmes hurleraient qu’ “on” ne protège pas assez la population…

      Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Ce n’est pas la peste noire, mais ce nest pas une grippette.
      Et si chacun est libre de prendre des risques le concernant, nul ne peut imposer aux autres ces memes risques. Il est question de santé publique, pas de choix individuel.
      Protegeons nous. Mutuellement.

      Signaler
    • Tarama Tarama

      On a arrêté la société au printemps, et certains, ceux qui ressentent le plus de peur probablement, ont trouvé que c’était une bonne chose. Ce sont eux qu’on entend beaucoup depuis.
      Ils portent la bonne parole de l’ordre sanitaire, et vous rétorqueront que vous n’avez pas de coeur, êtes inconscient et ignorant de la souffrance des pauvres gens qui meurent à l’hôpital.

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Je ne vois pas où il est question “d’ordre sanitaire” ici. Il faut peut-être avoir de la famille en Alsace, où tout le monde connaît quelqu’un qui est mort du covid, pour admettre qu’il ne s’agit pas d’une grippette.

      Cette pandémie a au moins l’avantage de révéler les insuffisances et les incompétences de nos élites. Entre la métropole incapable de renforcer le service sur les lignes de la RTM, où l’on a le droit de s’entasser pendant qu’on ferme les bars, et la région dont le président écrit de sa blanche main une tribune politicienne de soutien à Raoult signée par des médecins qui, en réalité, ne l’ont pas signée, le spectacle est comme d’habitude : nul.

      Signaler
  10. Brallaisse Brallaisse

    200% d’accord avec vous. La seule solution malheureusement est de visser, les gens ne veulent pas comprendre tant pis.
    Mettre un masque et se laver les mains n’est pas compliqué et respecter les règles.

    Après ceux qui ne veulent pas, il faut qu’ils dérouillent. Après les élus ont des problèmes existentiels,faut aller consulter

    Signaler
  11. MarsKaa MarsKaa

    Ce qui me derange cest que Rubirola et Payan (et Ghali) vont sur le même terrain que notre droite la plus bête du monde… ils disent les mêmes âneries.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Ils ont compris et cela est regrettable, comment fonctionne le marseillais de base.

      Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      “Le Marseillais de base” est un stéréotype bien pratique pour tout justifier, alors on l’entretient.

      Signaler
  12. BRASILIA8 BRASILIA8

    si fermer les bars et les restaurants” fige le pays ” je suis inquiet pour l’avenir des jeunes générations inutile de faire des études tous à l’école hôtelière
    j’aimerai que les élus mettent autant d”énergie à défendre l’hôpital, l’école, les transports en commun, le logement …….mais il est plus facile de crier à la stigmatisation en sautant sur sa chaise comme un cabri pour paraphraser le Général

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire