Comment le président du bailleur social HMP s’est extirpé in extremis d’un immeuble en péril

Culbute
Bref
le 18 Oct 2021
1

Dans son édition de ce lundi, le journal La Marseillaise retrace les affaires lucratives de Patrick Papalardo, actuel président du bailleur social HMP, par ailleurs marchand de biens de métier. En février 2019, il a revendu ses parts d’une SCI, propriétaire d’un logement dans un immeuble de la rue d’Italie. Or, trois jours plus tôt, cet immeuble était frappé d’un arrêté de péril. Opportunément, son nom n’apparaissait pas sur l’arrêté puisqu’il n’était plus gestionnaire de la SCI. Au moment des faits, Patrick Pappalardo était déjà conseiller d’arrondissement (LR) dans le 9/10 et conseiller métropolitain. Dans La Marseillaise, le président d’HMP se défend de tout lien de causalité entre les deux faits : “On a fait cet arrangement avec un associé qui a racheté mes parts à l’euro symbolique. Il a fait un bon coup en rachetant pour rien, mais la mise en péril n’a rien à voir”.

Après les effondrements de la rue d’Aubagne, plusieurs élus ont été mis en cause en tant que propriétaires de logements indignes. Vice-président du département en 2018, Thierry Santelli avait été contraint de rendre ses délégations après les révélations de Marsactu.

Source : La Marseillaise
+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. petitvelo petitvelo

    Ah il y a eu “arrangement” via cession pour un euro ?! C’est sensé rassurer qui ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire