Dans les Bouches-du-Rhône, 40 % des conseillers municipaux FN élus en 2014 ont démissionné

Départs
Bref
Jean-Marie Leforestier
9 janvier 2017 1

La Marseillaise publie ce lundi un dossier sur les démissions en cascade parmi les conseillers municipaux Front national du département. Comme Marsactu l’avait déjà documenté, les défections sont légion au sein du parti d’extrême-droite, motivées par le désamour du parti ou le rejet du chef local, le sénateur Stéphane Ravier.

Selon le quotidien, qui publie en ligne un résumé de ses calculs sous forme d’infographie interactive, ce sont 40 % des élus municipaux de 2014 qui ont renoncé à leur mandat. C’est bien davantage que les 28 % de démissions recensées par l’Agence France presse en septembre au niveau national.

1
commentaires
Source : La Marseillaise

Commentaires

  1. julijo

    Oui ça fait beaucoup de démissions. Je n’ai pas vu l’article de la marseillaise.
    Mais en dehors de toute considération politique, ne serait-ce pas dû avant tout à l’inexpérience de ces élus. Les listes du front national, dans certains villages et dans certains quartiers nous sont apparues un peu de bric et de broc. Il fallait du monde et le fn a rempli avec les gens qu’il a trouvé.
    Sans s’appuyer sur une bonne connaissance de la gestion d’une commune ou d’une mairie de secteur, les difficultés de la fonction occasionnent souvent des conflits qui deviennent vite personnels, alors que c’est juste de l’incapacité et de l’inexpérience…un manque de travail collectif…Ou un sens de la « chose publique » un peu léger…
    Ce n’est pas très simple de gérer une mairie de secteur, ou une commune.
    Après cela n’empêche pas un maire d’avoir un sale caractère, et d’être autoritaire, dans un parti autoritaire.

    On peut quand même s’interroger sur ce qu’il adviendrait de l’Elysee si…

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire