Candidate du PS aux législatives, Annie Lévy-Mozziconacci officialise son soutien à Macron

Ralliée
Bref
Jean-Marie Leforestier
18 Avr 2017 5

Annie Lévy-Mozziconacci avait déjà donné quelques indices. Elle était présente le 1er avril au parc Chanot pour le meeting d’Emmanuel Macron, elle avait aussi choisi comme suppléant un proche, Jean-Marc Maini, militant d’En Marche. Dans un post de blog, la candidate aux législatives dans la 2e circonscription (face au sortant LR Dominique Tian) officialise son soutien à l’ancien ministre de l’économie. Elle est ainsi la première des candidats désignés par le PS dans les Bouches-du-Rhône à assumer publiquement ce choix.

« Pour mon pays, je souhaite défendre ce projet de co-construction dès le 1er tour de l’élection présidentielle en donnant toute sa force à un espace politique nouveau, loin de la droite conservatrice de M. Fillon et de l’extrême droite de Mme Le Pen », explique-t-elle. Le 29 mars, dans un courrier aux militants socialistes, le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a affirmé que « ceux qui ont rejoint En Marche ! ne sont plus au parti socialiste ». Le PS investira-t-il alors un candidat face à Annie Lévy-Mozziconacci ?

5
commentaires

A la une

Combat de coqs pour diriger la French Tech Aix Marseille

Un voyage aux États-Unis et des contrats plein les poches. Les entrepreneurs des 21 sociétés estampillées Aix-Marseille French tech (AMFT) sont encore un peu...

Treize espaces de lecture en danger, c’est la faute aux coupes...

Liquidation, tout doit disparaître. Il ne s'agit pas là d'une collection de la saison passée qu'on brade ou d'un commerce étranglé par les loyers,...

Des femmes journalistes de la Provence racontent leur « plafond de verre...

"Time's up !" C'est en reprenant le message de ralliement des actrices hollywoodiennes destinées à lutter contre le sexisme et le harcèlement dans le...

Qui pour diriger la RTM ?

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans...

Le collège Rosa-Parks submergé par la violence ordinaire

Rafik n'est pas là pour illustrer quoi que ce soit, et pourtant, son attitude résume une atmosphère tendue. Le visage fermé, retenu par un...

La SNCF oblige ses usagers des quartiers Nord à circuler en...

"Ils voudraient accentuer la ghettoïsation, ils ne s'y prendraient pas autrement..." Mohamed Mourimoudou ne décolère pas. Enseignant en EPS au collège Elsa Triolet (15e)...
  1. julijo julijo

    Ou on voit comment les « politiques » (les politiciens !) réagissent-ils face à la confusion actuelle des partis traditionnels, des idées, comment se proposent-ils de gérer le désarroi des citoyens et des électeurs ….
    Ils devraient être là pour ça ! éclaircir, éclairer, décrypter….au lieu de cette cuisine électorale qui sent le soufre.
    Là encore, a-t-on vraiment envie de le savoir ?
    le ps implose tout seul dans son coin….candidate du ps, suppléant en marche (sans rire) et ça ne gène personne au ps ? et il faudrait encore faire confiance ? et pourquoi ils embêtent Lambert ?
    Consternant.

    Signaler
  2. AA_ ML AA_ ML

    La seule qui vaille le coup au PS Marseillais… elle bouge les lignes, elle dérange… et au moins elle assume le rassemblement qui aurait dû être porté par Hamon.

    Signaler
  3. leravidemilo leravidemilo

    « Pour mon pays, je souhaite défendre ce projet de co-construction, dès le 1èr tour… en donnant toute sa force à un espace politique nouveau… » (pour info, c’est pas la droite/extrème droite, merci). Laborieux Mm Levy-Mozziconacci, laborieux que de donner la force à un espace… « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » comme le notait Boileau, sans trop se tordre quoi. Masse ne s’embarrassait pas de ces circonvolutions, pour « officialiser » la chose.
    Et, pendant c’temps là, votre ex collègue Andrieux débute son année ferme avec son nouveau bracelet (Dior?), et les panneaux se couvrent du « un nouveau visage à gauche » de votre comparse Di Marino, sans aucune mention « PS » et une toute toute petite rose au poing… ah ce « renouveau »! (les affiches d’Hamon sont pas encore arrivées). Et nombre de marseillais pensent de plus en plus fort, que décidément, tous ces gens là, n’ont pas de figure!

    Signaler
  4. LaPlaine _ LaPlaine _

    Au-delà des incertitudes et de la perte de repères au niveau national, a-t-on entendu depuis les dernières municipales le début du commencement d’une ébauche de projet rassembleur où à tout le moins cohérent et surtout audible de la part de l’opposition marseillaise? Une absence stupéfiante, un silence assourdissant de toutes parts qui explique très clairement le règne sans entrave de JCG et sa joyeuse troupe depuis des années. Que font ces gens à longueur de journée? Où sont leurs prises de position, leurs engagements, au-delà des petites discussions d’arrière-boutique? Que construisent-ils? Comme disait un voisin de table au troisième pastis chez le Belge, dans la calanque de Marseilleveyre : »J’ai de la peine d’avoir de la peine ».

    Signaler
  5. barbapapa barbapapa

    La démocratie est prise au piège du scrutin uninominal à deux tours, du manque de grandeur et de la folie des politiciens de gauche qui ne tiennent pas compte de ce mode de scrutin. Et comme nous sommes tous manipulés par les sondages d’opinion, que reste-t-il comme choix à beaucoup de citoyens ? voter pour l’ovni Macron et ainsi tenter d’éviter de se retrouver devant d’abominables choix lepen/fillon melanchon/fillon lepen/melanchon …

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire