Benoît Payan renonce à mener la liste d’union de la gauche le Printemps marseillais

Twist
Bref
le 6 Jan 2020
19
Benoît Payan, en conseil municipal – Photo Emilio Guzman

Benoît Payan, en conseil municipal – Photo Emilio Guzman

Pressenti de longue date pour mener la liste d’union de la gauche, le socialiste Benoît Payan vient d’annoncer qu’il renonçait à se présenter. Dans une vidéo mise en ligne sur Facebook ce lundi en fin d’après-midi, il déclare refuser “de servir de prétexte à la division” et soutenir désormais la candidature de l’écologiste Michèle Rubirola, avec qui il siège au conseil départemental. “Je fais passer mes idées avant ma personne”, formule Benoît Payan qui explique ainsi répondre aux nombreux levers de boucliers qu’a pu susciter sa candidature potentielle au sein de la gauche marseillaise. “Je ne leur servirai pas d’excuse”, lance-t-il.

4500 personnes sont appelées à désigner par vote le 9 et 10 janvier (la date a été avancée) l’équipe qui doit mener la campagne en mars prochain à Marseille. Les noms des candidats n’ont pas encore été communiqués.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Pitxitxi Pitxitxi

    Je reste persuadé que c’était le meilleur profil pour mener la campagne. Quoi qu’il en soit, c’est une décision qui l’honore. Et ça fera taire ceux qui hurlaient contre la “mainmise” du PS dans ce mouvement.

    Signaler
    • vékiya vékiya

      le ps n’existe plus c’est simplement un marche pied vers lrem. attendons de voir où ira m payan

      Signaler
  2. Brallaisse Brallaisse

    Melanchon pour raison de vengeance personnelle vient de faire capoter la Gauche.
    Chapeau l’artiste ou plutôt chapeau le troskystes.

    Signaler
  3. marseillais marseillais

    OPA de la France Insoumise.
    Désolant !

    Signaler
    • Germanicus33 Germanicus33

      Michèle Rubirola est en fait écologiste, sous l’étiquette EELV

      Signaler
  4. gastor13 gastor13

    Un grand bravo à Mélenchon qui vient de porter Martine à la Mairie et à la Métropole… C’est pas bon la haine, il devrait se méfier, ça va lui jouer des tours !! LFI a bien oeuvré avec une partie des militants infiltrés dans le Pacte Démocratique et de l’autre dans le Printemps Marseillais… et sa fause conciliation qui était destinée à placer les charegs pour le dynamitage de l’espoir des Marseillais.. Un soi disant député de Marseille, que l’on voit uniquement quand il y a des caméras.. Bravo, il a du monter une mise en scène avec Jean-Claude et Martine, LFI est coutumier du fait, on l’a vu avec Ruffin et Macron… LFI à gerber !!!

    Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      He bé! L’amertume est bien mauvaise conseillère! Fausse conciliation (on en serait où?), dynamitage, mise en scène, OPA, vengeance personnelle, entente clandestine avec la tranchée d’en face. (là, ça flaire presque le “complotisme”, attention!)..N’en jetez plus la cour est pleine! l’affaire est entendu c’est la faute à Mélenchon. S’il n’est pas candidat, il se débine, se fait porter pâle; s’il s’en occupe c’est de l’embrouille…
      Outre les prises de position de LFI, du pacte démocratique (une paille!), de la c.g.t… il y avait dans l’article cité ici, dans la brève, des commentaires convergents d’acteurs de Nouvelle Donne, d’Ensemble, de Réinventer la Gauche.. …
      Reste plus qu’à reprendre langue (et pas que) avec le Pacte Démocratique pour lui faire la place qui sied à table, et on pourrait y être, sur la ligne de départ.
      Si ça se fait, “Martine” et ses acolytes se sentiront bien moins “portés” que dans le scénario disponible jusqu’à ce jour !
      (En faî un beù d”infiltré”!)

      Signaler
  5. Pythéas Pythéas

    Tout ce temps perdu pour une analyse qui était évidente depuis octobre. Quel gâchis ! Mais c’est vrai que Payan n’a pas été très futfut sur ce coup. Il aurait dû faire cette déclaration il y a deux mois. Rubirola aurait coupé l’herbe sous le pied de Barles qui ne représente rien et les collectifs auraient recollé au Printemps. LFI aurait eu peu d’arguments. C’est une nouvelle histoire marseillaise qui aurait pu nous être épargnée.

    Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    Si j’étais Berland, je passerais peu être un coup de fil à Payan histoire de mettre un retour de service gagnant sur le troskyste. Payan est un type ouvert, intelligent et pas borné comme l’autre.

    Signaler
    • vékiya vékiya

      je n’ai aucun doute que payan lorgne dans cette direction

      Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      Eh les gars, Payan renonce à la tête de liste mais reste au Printemps Marseillais, ne vous emballez pas 😁 et comme il est intelligent, il sait qu’il ne perd rien puisque la mairie ne basculera pas à gauche. Du coup, il est plus productif d’essayer de gagner un secteur pour faire ses preuves et s’installer comme leader pour l’avenir. Qu’a t’il négocié ? Le 4-5 ou le 1-7 ? Je le verrais bien dans le 4-5…

      Signaler
  7. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Je n’ai pas d’opinion sur la personne de Benoît Payan, mais l’étiquette PS qu’il a tenu à conserver est tout de même, dans cette ville encore plus qu’ailleurs, un vrai boulet. Sa décision l’honore : il n’est pas si fréquent, dans le monde politique, de faire passer une ambition collective avant une ambition personnelle.

    Signaler
  8. marseillais marseillais

    En dernière minute Mélanchon s’oppose à Rubirola et souhaite une tête de liste société civile.
    L’erreur de stratégie du PM d’aller dans l’unique direction LFI aura plombé le mouvement.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Mélenchon serait crédible s’il proposait un nom pouvant faire consensus, ou s’il restait six mois avant les élections. Or il reste moins de deux mois avant le dépôt des listes : elle est où, cette candidature citoyenne qui mettra tout le monde d’accord ?

      Cette formidable énergie qu’il met à placer la barre le plus haut possible reflète-t-elle l’envie de gagner ou le souhait de perdre ? Pour que la première hypothèse soit la bonne, il faut annoncer un nom cette semaine, et non en juin prochain.

      Signaler
  9. ALAIN B ALAIN B

    Que Payan ne soit pas tête de liste est positif car il cristallisait le débat et était un frein. A Marseille il va falloir réfléchir et gérer la ville autrement, c’est à dire que c’est une équipe qui doit travailler ensemble avec la participation des associations, collectifs, habitants et cela est difficile et ceux qui souvent se croient très démocratiques ne le sont pas pensant avoir le bon choix et que seuls ces choix sont les bons
    Maintenant j’espère que cela va permettre de travailler ensemble, que cela soit avec le pacte ou autres collectifs pour que cette Mairie soit au service des habitants et que le 3ème ainsi que les quartiers Nord ne soient plus abandonnés
    Ceux qui disent que le désistement de Payan va faire perdre des électeurs, inconsciemment sont pour l’ancien système où le Maire a tous les pouvoirs et tout passe par lui
    IL faut que le Printemps Marseillais arrive à réunir tous ceux qui sont pour un changement d’orientation, pour plus de participation des habitants (démocratie est souvent un mot marketing comme écologie) et non pas seulement tout sauf GAUDIN ou son double VASSAL
    Il faut maintenant faire connaitre cette liste et si elle était élue de continuer à participer et agir pour que les orientations se réalisent sachant que la droite et leurs alliés feront tout pour freiner toute orientation allant vers plus de justice, plus d’égalité, plus d’écologie, plus de participation des habitants

    Signaler
  10. michel michel

    Enfin !
    Contraint et forcé face au risque de bide de sa liste PC/PS, il se retire (??? on ne sait jamais, les magouilles) de la tête de liste. Pourquoi avoir attendu si tard ? pourquoi ce discours amer et méprisant pour ” les autres” ?
    Non il ne se dévoue pas, il évite l’échec dont il porterait la responsabilité.
    Mais espérons qu’il n’est pas trop tard pour qu’une liste alternative gagne contre Gaudin.
    Au fait, pourquoi était-il “pressenti” et par qui ??????
    Certaines révolutions culturelles restent à faire.

    Signaler
  11. ptit-marin ptit-marin

    mais, le PS13 existe encore ?
    je croyais que ce “brave” menucci l’avait suicidé…
    c’est comme jibrayel, andrieux, etc…

    vogue la galère avec notre bon pitalugue,
    oh hé du bateau on coule !!!

    Signaler
  12. ptit-marin ptit-marin

    oups, j’oubliais cette brave (avec le sens provencal du terme) m-a carlotti, la pauvre, depuis qu’elle n’est plus sous ministre ….

    ouf, du vent, tous ces inutiles disparaissent !!!

    Signaler
  13. Germanicus33 Germanicus33

    Une sage décision: on va avoir un duel de dames, et çà nous changera du vieux chnoque. Vivement une femme à la Mairie ! Le Printemps marseillais est plus uni que jamais.
    Après le Professeur Vigouroux, la Docteure Rubirola ?!

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire