Au désespoir des maires de l’Étoile, le Val tram se fera en deux fois

Terminus
Bref
Clémentine Vaysse
2 Fév 2017 1

Maquette du projet de Val Tram

“Inique, scandaleuse et inacceptable”. Lundi, le conseil municipal de La Bouilladisse votait une motion contre la réalisation partielle du Val tram. Mardi prochain, les maires des villes voisines de La Destrousse, Cadolive, Saint Savournin, Belcodène, et Roquevaire ont pris date avec la presse pour clamer leur hostilité à un phasage de ce projet de tram-train.
Cette ligne, qui devait desservir la Bouilladisse depuis le nord d’Aubagne, n’ira que jusqu’à Auriol, a annoncé la semaine dernière le vice-président de la métropole en charge des transports Jean-Pierre Serrus. Un découpage justifié par des raisons financières, expliquait la Provence hier.

34 millions d’euros se sont ajoutés aux 90 annoncés initialement pour l’aménagement de cette ancienne voie de la SNCF. En juillet, la présidente du conseil général avait apporté 30 millions d’euros, en plus de 18,4 millions d’euros de l’État décrochés dans le cadre d’un appel à projets national. Le début des travaux, annoncé initialement en novembre 2017, est désormais prévu pour 2018, pour la première phase.


A la une

Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...
Sexisme en politique : dix élues marseillaises témoignent
Le 4 février dernier, le sénateur Rassemblement national Stéphane Ravier se lançait dans une attaque sexiste contre la conseillère municipale Europe écologie les verts...
Confortés par la justice, les opposants au PPP veulent un audit de toutes les écoles
Le 12 février sera marqué d'une croix rouge dans le calendrier des "anti-PPP". Architectes, instituteurs, parents d'élèves, professionnels du bâtiment, militants "attachés au service...
Pour le tribunal, le PPP des écoles nuit à l’intérêt des contribuables marseillais
Une scène peu familière aux affaires administratives, où les jugements sont d'ordinaire rendus par écrit. Ce mardi 12 février, l'annulation de la délibération municipale...
Pour soutenir le projet de grand hôpital privé, d’anciens patients démarchés par mail
C'est ce qui s'appelle mal tomber. Stéphane Mari connaît ça puisque c'est après une mauvaise chute en sport qu'il s'est retrouvé il y a...
Bruno Gilles et Sophie Camard s’essayent au débat des municipales avec un an d’avance
"Tu as peut-être les finalistes de la municipale sur ta photo... sur un malentendu !". La boutade est lancée par le sénateur LR Bruno Gilles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. leravidemiloleravidemilo

    Tout de suite, les grands mots, “inique, scandaleuse?…”. Mais non! réaliste, pragmatique, sensée… Ces maires n’ont ils pas lu la presse lors du vote du premier budget de la métropole, ni les déclarations attérées de nos responsables métropolitains, comme quoi ont courait vers la faillite et la mise sous tutelle de l’état, et tout ça pour un budget d’investissement d’une grande faiblesse…
    Bon, et puis il faut faire des priorités, phaser quoi; Marseille n’a même pas fini de doubler son réseau de métro par son réseau de tram, même pas sur le Bd michelet.. et ils voudraient qu’on aille à Cadolive et à la Bouilladisse… non mais ils rêvent . C’est pas parce que Valls et Lebranchue ont disparu du casting que Gaudin va cesser de faire du Gaudin, ou se déguiser en papa noël !
    Bien sur, ça risque de coincer avec les administrés, mais fallait mieux leur expliquer avant, z’aurait été avertis. Maintenant la métropole, c’est fait.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire