Au désespoir des maires de l’Étoile, le Val tram se fera en deux fois

Terminus
Bref
Clémentine Vaysse
2 Fév 2017 1

Maquette du projet de Val Tram

“Inique, scandaleuse et inacceptable”. Lundi, le conseil municipal de La Bouilladisse votait une motion contre la réalisation partielle du Val tram. Mardi prochain, les maires des villes voisines de La Destrousse, Cadolive, Saint Savournin, Belcodène, et Roquevaire ont pris date avec la presse pour clamer leur hostilité à un phasage de ce projet de tram-train.
Cette ligne, qui devait desservir la Bouilladisse depuis le nord d’Aubagne, n’ira que jusqu’à Auriol, a annoncé la semaine dernière le vice-président de la métropole en charge des transports Jean-Pierre Serrus. Un découpage justifié par des raisons financières, expliquait la Provence hier.

34 millions d’euros se sont ajoutés aux 90 annoncés initialement pour l’aménagement de cette ancienne voie de la SNCF. En juillet, la présidente du conseil général avait apporté 30 millions d’euros, en plus de 18,4 millions d’euros de l’État décrochés dans le cadre d’un appel à projets national. Le début des travaux, annoncé initialement en novembre 2017, est désormais prévu pour 2018, pour la première phase.


A la une

Le parquet financier perquisitionne la vieille garde pléthorique de Jean-Claude Gaudin
Le parquet national financier est de retour au château. Il y a quelques jours, des gendarmes ont opéré de nouvelles perquisitions à l'hôtel de...
Faute de dialogue, la grève des femmes de chambre de l’hôtel NH s’enlise
C'est le 43e jour de grève. L'entrée principale de l'hôtel NH Collection est habillée de confettis de papier journal. Un mot signé de l'établissement...
Nouvelle information judiciaire ouverte pour harcèlement à Lidl Rousset
L'affaire Sansonetti est devenue un symbole du mal-être au travail, depuis le suicide de ce technicien de maintenance, sur le site de Lidl à...
Déguisés en touristes, militants et délogés interpellent Martine Vassal sur son indifférence
Ils sont entrés discrètement, au compte-goutte, en chemises et petites robes chics, quand on les croise plus souvent en t-shirt et pantalon. Ce mercredi,...
Travailleuses détachées à Arles, elles ont lancé l’alerte contre le servage moderne
Yasmine et sa cousine K. grandissent à Tarragone, en Catalogne, bien loin de la plaine fertile du pays d'Arles. En 2011, la crise les...
Au 11 rue d’Aubagne, les locataires vivent dans l’inquiétude et sous les étais
"Je rêve régulièrement que je suis sous les gravats, et que ma fille me cherche." Depuis le 28 février 2018, Nadia Bechari habite Noailles,...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. leravidemiloleravidemilo

    Tout de suite, les grands mots, “inique, scandaleuse?…”. Mais non! réaliste, pragmatique, sensée… Ces maires n’ont ils pas lu la presse lors du vote du premier budget de la métropole, ni les déclarations attérées de nos responsables métropolitains, comme quoi ont courait vers la faillite et la mise sous tutelle de l’état, et tout ça pour un budget d’investissement d’une grande faiblesse…
    Bon, et puis il faut faire des priorités, phaser quoi; Marseille n’a même pas fini de doubler son réseau de métro par son réseau de tram, même pas sur le Bd michelet.. et ils voudraient qu’on aille à Cadolive et à la Bouilladisse… non mais ils rêvent . C’est pas parce que Valls et Lebranchue ont disparu du casting que Gaudin va cesser de faire du Gaudin, ou se déguiser en papa noël !
    Bien sur, ça risque de coincer avec les administrés, mais fallait mieux leur expliquer avant, z’aurait été avertis. Maintenant la métropole, c’est fait.

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire