Après une nuit en gymnase, la Ville renvoie à l’État le sort d’une cinquantaine de délogés

Statut
Bref
le 15 Nov 2019
0

Les services de la Ville ont procédé jeudi à une évacuation massive pour cause de péril, au 51 boulevard Dahdah (Chutes-Lavie). « Une cinquantaine de personnes a ainsi été orientée vers le gymnase Ruffi pour une mise à l’abri rapide », précise-t-elle dans un communiqué. La suite détonne dans la longue litanie d’évacuations depuis le 5 novembre : mis à part quelques occupants qualifiés de « licites », relogés à l’hôtel, les autres « personnes illicites » ont été « invitées à quitter les lieux et à se rendre dans les centres d’accueil appropriés (Service intégré accueil orientation, Office français de l’immigration et de l’intégration et la Plateforme d’Accueil des demandeurs d’Asile) ».

Sans le préciser explicitement, la Ville considère donc que s’agissant de migrants, potentiellement bénéficiaires du statut de demandeur d’asile, « l’État en à la charge ». La saturation des centres d’hébergement dédiés a déjà créé des frictions avec la Ville lors de l’évacuation du 36 rue Curiol, où vivaient des famille albanaises. Cette absence de prise en charge est dénoncée par le collectif du 5-novembre, qui rappelle qu’indépendamment de leur statut administratif, la loi garantit leur relogement « sauf à prouver que ces personnes ne sont pas des occupantes de bonne foi ». Cette notion large exclut en revanche les squatteurs.

Face à cette « situation d’urgence », la préfecture indique avoir obtenu de la Ville « les personnes pourraient continuer à  séjourner au sein du gymnase afin de faciliter le travail d’évaluation et d’orientation qui va s’enclencher en début de semaine prochaine ». Mené par un opérateur social, il déboucherait « dans les jours qui viennent [sur]des solutions d’hébergement selon leurs profils et leurs droits ».

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire