Après l’incendie, les associations du comptoir de la Victorine demandent des garanties

Cendres
Bref
Lisa Castelly
9 Avr 2018 0

Le 24 février, un incendie ravageait une partie du Comptoir de la Victorine, cet entrepôt propriété de la Ville et occupé de longue date par des associations culturelle et artistiques. Après avoir alerté sur leur situation, les résidents du lieu ont trouvé refuge à la Friche, jusqu’au début du mois de mai, toujours dans le 3e arrondissement. Mais alors que le conseil municipal de ce lundi doit valider le principe d’un budget de 400 000 euros pour réaliser les travaux de réfection en urgence, les associations rappellent leur inquiétude dans un communiqué.

“Ce n’est pas le feu qui risque de faire disparaître les résidents mais ses conséquences sur leurs activités”, pointent-elles en indiquant ne pas être à même de mener leurs activités habituelles actuellement, avant de poursuivre : “À quoi bon engager des réparations sur le bâti, si les associations occupantes ne sont plus en mesure de le réintégrer suite à la cessation de leurs activités pendant de nombreux mois ?”.

Les structures résidentes demandent donc un relogement “adéquat” jusqu’à la fin des travaux, ainsi qu’un “soutien exceptionnel” par leurs financeurs afin de “gérer au mieux cette délicate période”. Interrogé vendredi par Marsactu, l’élu en charge du patrimoine Robert Assante assurait s’être engagé sur “un délai de restitution des locaux de 3 mois”. Ce lundi, lors du conseil municipal, la maire des 2e et 3e arrondissements Lisette Narducci a confirmé sa demande à la Friche de prolonger l’accueil des associations, sans préciser si le principe était accepté.


A la une

À la Belle de Mai, le jardin Levat sera-t-il un jour “un grand espace vert public”?
Les beaux jours arrivent et il fait bon vivre sous les arbres fruitiers du jardin Levat. Ça et là, quelques privilégiés bien informés profitent...
À Aix-en-Provence, la brigade financière enquête sur les marchés d’urbanisme
La brigade financière de Marseille est à l’œuvre à Aix. Elle se penche, depuis plusieurs semaines, sur les conditions d’attribution des marchés publics d’urbanisme...
Le projet de brasserie de la chambre de commerce fait bondir les cafetiers du Vieux-Port
Au Palais fin ? Le palais gourmand ? Le bistrot du palais ? Le concours est ouvert pour trouver un nom à la future...
Rue des Feuillants l’indignité côtoie toujours les immeubles évacués
Ça s'active rue des Feuillants. Les locataires du 22 font des aller-retour les mains chargées de cabas - ils ont une heure pour prendre...
Saint-Louis scelle la fin du sucre marseillais
Les 11 hectares adossés à la rue de Lyon où se trouve l’usine Saint-Louis sucre avaient déjà perdu de leur éclat depuis quelques temps,...
Mille logements et plusieurs tours pourraient pousser autour du Corbusier
Le bruit de la circulation du boulevard Michelet résonne jusqu'au pied de la Cité radieuse. L'unité d'habitation Le Corbusier classé au patrimoine de l'Unesco...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire