Affaire de la rue d’Aubagne : Julien Ruas devrait bénéficier de la protection fonctionnelle

Assuré
Bref
le 17 Déc 2020
8

Mis en examen dans le cadre de l’affaire des effondrements d’immeubles de la rue d’Aubagne, l’ex-adjoint à la sécurité, Julien Ruas, devrait bénéficier de la protection fonctionnelle. En d’autres termes, les frais de justice de ce dernier seront payés par la municipalité, qui doit acter cette disposition en conseil ce lundi. Dans cette affaire, Julien Ruas se voit reprocher par la justice les chefs d’homicides et blessures involontaires et mise en danger délibéré de la vie d’autrui.

Convoqué chez le juge d’instruction pour “une première comparution dans le cadre de l’information judiciaire”, il a lui-même fait la demande de cette protection. Une disposition légale dont il est en droit de bénéficier et pour laquelle la mairie estime que “les conditions de l’octroi sont réunies.” Julien Ruas dispose de quatre avocats.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Bon à rien, mauvais en tout ,mais honte de rien.

    Signaler
  2. LN LN

    Bon ben puisque c’est moi qui paye, Julien, tu prends un seul avocat. A toi de choisir… Merci

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Moraine est très bien, paraît’il.

      Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    4 avocats seulement, au frais du contribuable ? C’est trop peu, Julien, tu devrais en embaucher une vingtaine puisque c’est nous qui allons payer pour tes manquements.

    De qui se moque-t-on ?

    Signaler
  4. BRASILIA8 BRASILIA8

    j’espère qu’il enverra des chocolats au PM
    le monde d’après Gaudin ressemble à celui d’avant

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    On se marre,on se marre. Mais cette procédure est purement honteuse. Une question si il est condamné nos impôts vont’ils à servir à payer sa condamnation ?

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Mais bien entendu!
      D’ailleurs, on pourra remarquer que c’est une loi de… 1983.
      Deferre était probablement bien placé pour faire voter les lois qui permettaient aux élus de faire ce qu’ils voulaient avec l’argent du contribuable tout en étant protégé par ce dernier si par “le plus grand des hasards” on ne pouvait pas contraindre les juges à un peu plus de “compréhension”. https://www.carrieres-publiques.com/actualite-fonction-publique-la-protection-fonctionnelle-des-agents-publics-en-dix-points-cles-d-218.
      Les fonctionnaires de Marseille qui sont allés en tôle dans l’affaire des marchés publics (79/80 de mémoire) à la place des élus également bénéficiaires n’y avaient pas encore droit.

      Signaler
  6. GENIA GENIA

    On peut savoir qui son les heureux élus (avocats) qui vont pouvoir s’engaisser sur notre dos ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire