À Gardanne, l’échec du projet de smart city risque de coûter très cher à la Ville

Bête
Bref
le 27 Sep 2022
7
Hôtel de ville de Gardanne. Photo : PID

Hôtel de ville de Gardanne. Photo : PID

C’est un marché à 40 millions d’euros. Ce mercredi, révèle La Marseillaise dans une longue enquête, le maire (LR) de Gardanne demandera la résiliation d’un marché qu’il a lui-même voté. Validé un an plus tôt, le projet visait à faire de Gardanne une “ville intelligente”. Le tout grâce à une foultitude d’objets connectés permettant de fournir des informations pratiques aux administrés (places disponibles, embouteillages, événements).

Mais Hervé Granier estime que les entreprises prestataires sont “en faute” et compte bien résilier le marché pharaonique. L’édile met également en cause son bras droit, Hamid Djounidi, qui pilotait le projet via la Semag, société d’économie mixte qui dépend de la Ville. Pas de contrat de financement, non-respect des délais légaux et surtout, pas de contrôle de légalité… Selon Hervé Granier, Hamid Djounidi, est responsable de ce fiasco.

“M. Djounidi s’est révélé malveillant dans l’établissement de ce marché ainsi que dans son cadrage”, s’est défendu auprès de nos confrères celui qui est également président de la société d’économie mixte en question. En face, les prestataires, qui ont déjà entamé les travaux, attaquent la Ville au tribunal administratif et demande une indemnisation de 51 millions d’euros. L’affaire risque d’occuper une grande part des débats du conseil municipal, ce mercredi.

Source : La Marseillaise

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. kukulkan kukulkan

    mais quelle honte déjà à quel moment 40M€ pour une ville de 20 000 habitants ??? c’est un scandale à ce prix là ils peuvent faire un musée de plusieurs milliers de m² de surface !

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Non mais smâârt citý quoi ! …

      (Encore un élu qui a voulu être “in”, qui a “cru” que c’était cela que les citoyens attendaient… )

      Signaler
  2. Patafanari Patafanari

    L’idée étant d’accompagner « la trajectoire municipale de développement des échanges inter et intragénérationnels », indique le cahier des charges. Chaque espace devra être « smart », c’est-à-dire doté de terminaux à intelligence artificielle, de mobilier urbain connecté, de caméras de vidéosurveillance, etc.
    Gardanne s’est pris pour Gotham City, et ça n’a pas marché .

    Signaler
  3. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Comment peut-on faire des conneries pareilles alors que, vraiment, pour accompagner les villes en matière d’équipement et de services numériques, il y a vraiment “le pain et le couteau”, avec des associations d’élus et de fonctionnaires qui travaillent là dessus depuis des années et qui ont un sacré retour d’expérience…

    Signaler
  4. Pascal L Pascal L

    1- Autoroutes couvertes de panneaux solaires
    2- Tram sur la Corniche
    3- Ville intelligente hyper connectée
    4- Hyperloop métropolitain

    4 exemples, mais vous aller en trouver d’autres qu’on peut assimiler aux Vaporware en technologie :

    “Ce mot est formé du mot anglais vapor, qui se réfère à la vapeur, et de ware, terminaison de nombreux produits de l’industrie informatique, tels hardware ou software. Le mot fait référence à l’expression anglaise qui peut se traduire par « vendre de la fumée », quand un commercial vante à ses clients un produit qui n’existe pas encore ou qui va cesser d’être produit. (Wikipédia)”

    Pour notre belle région, je pense qu’on peut adopter le mot de “fumiprojet” (ou “fumiste-projet” ?) et il serait bon que, chaque année, un grand concours puisse publiquement couronner le politique qui a annoncé le plus fumeux des “fumiprojets” de l’année.

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      @ Pascal L : excellent ! Merci !

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire