À Aix, Stéphane Salord se lance dans la municipale sous les couleurs de Génération écologie

Vert
Bref
le 18 Nov 2019
3
La mairie d'Aix-en-Provence (Image Emilio Guzman)

La mairie d'Aix-en-Provence (Image Emilio Guzman)

En l’espace de quelques jours, deux candidats écologistes se sont déclarés à Aix-en-Provence. Après Dominique Sassoon pour EELV, Stéphane Salord a annoncé qu’il mènerait une liste pour Génération écologie, peut-on lire dans La Provence. L’homme n’est pas novice en politique à Aix, puisqu’il avait été élu sur les listes de Maryse Joissains en 2001, avant de se présenter contre elle en 2008, puis en 2009 après avoir fait annuler l’élection. Sous l’étiquette divers-droite, il avait alors obtenu 7 % des voix au premier tour avant de s’engager chez Génération écologie en 2010. La coexistence de ces deux listes écologistes est inattendue, puisque les deux partis ont signé un accord pour les municipales au niveau national, note La Provence.

Entouré d’une équipe qu’il présente comme « renouvelée, composée à 50 % de gens de moins de quarante ans et d’une majorité de femmes », il formule des propositions à forts marqueurs écologistes, comme la mise en place de la gratuité des transports, et pour 2030 la réalisation de l’autonomie « du point de vue de l’énergie » d’Aix, mais aussi le lancement d’un « RER Aix-Marseille qui fera aussi la jonction avec Aubagne et l’Étang de Berre ».

Source : La Provence

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. barbapapa barbapapa

    L’ex brillantissime « Consul des Comores » !! est avec beaucoup de chances et de malentendus promis à scorer à 2 ou 3%, qui le pousse à déshabiller EELV ?

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    La « gratuité » des transports, un RER Aix-Marseille : le concours de promesses est bien lancé, à Aix aussi.

    Le fait que leur réalisation éventuelle ne dépende en rien de la commune, mais en tout (ou presque) de la métropole, n’a certainement aucune importance…

    À propos, où débat-on d’un programme métropolitain et des priorités que celui-ci devrait afficher ? Nulle part, puisqu’il n’y a pas d’élection directe du conseil métropolitain… alors que ses prérogatives sont désormais bien plus nombreuses que celles d’un conseil municipal. On va laisser ces Messieurs-Dames élu•e•s au périmètre des communes sur des programmes municipaux le soin d’essayer de trouver des convergences et une politique métropolitaine… ou pas…

    Signaler
    • Laurent MALFETTES Laurent MALFETTES

      Comme pour les élections européennes, chacun fait sa cuisine sur son petit feu et débite n’importe quelle promesse sans se soucier des « détails » tels que l’accord de ses partenaires. Décidément, la politique est une affaire trop sérieuse pour la confier aux politiques…

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire