Boues rouges à Mange-Garri : « Nous ne nous prononçons pas sur l’impact sanitaire en général »

À la une
Clémentine Vaysse
9 février 2017 0

Auteurs de l'étude sur la santé des riverains menée autour du site de stockage de boues rouges de Mange Garri, Jean Luc Lasalle et Philippe Malfait en éclairent les résultats, avec prudence.

« Investigation d’agrégats spatio-temporels de maladies non infectieuses ». C’est sous ce doux nom de mission que la CIRE, la cellule d’intervention en région de Santé publique France, s’est vue confier ce rapport sur le site de stockage à terre d’Alteo à Mange-Garri. L’entreprise y dépose, à l’air libre, les résidus de fabrication de son usine d’alumine. S’en

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE
Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l'Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l'indépendance de votre journal



0
commentaires

Articles liés

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire