Au tribunal, les petites communes veulent faire sauter le couvre-feu

Actualité
le 23 Oct 2020
5

À l'initiative du maire de Cornillon-Confoux, Daniel Gagnon, des communes attaquent devant le tribunal administratif l'arrêté préfectoral concernant la mise en place d'un couvre-feu sur toute la métropole Aix-Marseille Provence. Pour ces élus, ce décret ne devrait concerner que les grandes villes. La justice donnera sa réponse ce samedi.

Daniel Gagnon, maire de Cornillon-Confoux, devant la préfecture le 15 octobre. Photo Margaïd Quioc

Daniel Gagnon, maire de Cornillon-Confoux, devant la préfecture le 15 octobre. Photo Margaïd Quioc

“Une mesure incohérente” et qui “ne prouve pas son efficacité”, attaque Me Sylvain Carmier, l’avocat de communes qui veulent annuler le couvre-feu sur le territoire. “Une pétition de principe”, rétorque Thierry Servia, le juriste qui représente la préfecture. La mise en place du couvre-feu sur l’ensemble de la métropole Aix-Marseille Provence était en débat ce […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jasmin jasmin

    J’aimerais savoir qui paie les frais d’avocat quand les maires de ces communes portent plainte contre l’Etat? C’est nous je suppose? Pourquoi dans ce cas nous n’avons pas le droit de les empêcher de faire des choses pareilles? Il y a des habitants de Marseille qui vont au restaurant à Cornillon-Confoux? et le juge n’a sans doute rien d’autre à faire qu’a recevoir les maires mécontents et les patrons de syndicats de restaurateurs? Ils sont jaloux d’Arles?? Donc ils voudraient que leurs administrés picolent au bar du coin jusqu’au matin sans masque et à 10 cm les uns des autres? on a vraiment les élus qu’on mérite. Ce n’est pas les mêmes qui votent tous à droite et pointent du doigt les habitants de Marseille aux rues sales et dont les impôts paient leurs travaux tout flambant neufs?

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      les frais de justice sont payées par les habitants
      le seuls droit pour les empêcher de faire n’importe quoi c’est de ne pas voter pour eux
      le maire de Cornillon-Confoux avait déjà attaqué au nom de la commune car cet arrêté mettait ” en péril la vie sociale ” du village ce qui laisse supposer en effet que beaucoup de marseillais et d’aixois allaient faire la fête dans ce village

      Signaler
  2. B Filippi B Filippi

    “Petites communes” ces gens veulent le beurre et l’argent du beurre, et ils l’ont grâce à la metropole…

    Signaler
  3. BRASILIA8 BRASILIA8

    il a gagné tous à Cornillon-Confoux pour fêter cela

    Signaler
    • corsaire vert corsaire vert

      …tous les Marseillais !! et si on faisait des cars sans port de masque à l’arrivée ?
      Quel couillon ce maire !

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire