Après des semaines de négociations, l’Assemblée valide les nouveaux contours de la métropole

Actualité
le 10 Déc 2021
6

Le volet institutionnel du plan "Marseille en grand" est voté. Face à l'Assemblée nationale, la ministre a tenu à préserver le patient "compromis" négocié avec les élus locaux. L'évolution principale est de supprimer les conseils de territoire, échelon politique intermédiaire entre les communes et la métropole.

L'Assemblée a discuté de la métropole marseillaise mercredi 8 décembre. (Photo : capture LCP)

L'Assemblée a discuté de la métropole marseillaise mercredi 8 décembre. (Photo : capture LCP)

Tenir le consensus et les délais. Tard dans la soirée de mercredi 8 décembre, l’Assemblée nationale a adopté les évolutions proposées par le gouvernement pour la métropole Aix-Marseille Provence. Elles “ne peuvent donner entière satisfaction à chaque acteur mais elles sont marquées par le souci de trouver point par point le bon compromis”, a défendu […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Mars, et yeah. Mars, et yeah.

    Histoire que ce soit clair, à l’avenir :
    – voirie (bordures, mobilier urbain, nids de poule) = ville
    – grands projets type Jarret / BUS / Lieutaud = Métropole
    – arbres et plantations le long des voies (“espaces paysagers”) = Métropole
    – parcs et jardins = ville
    – propreté de l’espace public = ville
    – collecte des déchets (containers et assimilés) = Métropole
    – etc.
    Et il est évident que, considérant par exemple le boulet (humain et intellectuel) qu’est l’équipe “voirie” à la Métropole (par opposition à celle des grands projets), Martine s’est dépêchée de la refiler à Benoît, sans regrets.
    C’était ridicule avant, c’est consternant maintenant.

    Signaler
  2. Happy Happy

    Pas facile de suivre les débats. S’il y a consensus entre les élus marseillais de gauche et de droite pour demander de revoir le mode de scrutin municipal, face à un gouvernement qui n’a pas vraiment d’intérêts partisans locaux, quels sont les arguments pour remettre cette réforme aux calendes massaliotes ? A moins que Julien Ravier défende une réforme du mode de scrutin qui place toutes les urnes dans les EHPAD ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      La seule chose qui intérresse Ravier , le reste il s’en fout totalement, c’est combien il va toucher pour alimenter les EHPAD en caramels mous et chocolats .
      Encore un qui a la hauteur au niveau du caniveau.
      Pôvre de nous

      Signaler
  3. Patafanari Patafanari

    Macron aime bien « copiner » avec les maires de Marseille, Gaudin, Payan. Le temps d’une photo. Comme Mélanchon.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Oh non , il sait bien brosser les gens dans le sens du poil, il suffit de regarder un bureau d’élus et le nombre de photos qui les concernent, nous avons l’élu en photo avec le Pape , le Président ,la Tchicholina et même Tintin

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire