Alors Martine Vassal, où vont les 100 millions d’aides aux communes ?

Actualité
le 14 Oct 2016
4

Alors que Martine Vassal signe avec Jean-Claude Gaudin un plan de 100 millions d'euros sur trois ans pour Marseille, Marsactu revient sur l'aide aux communes aussi distribuée dans le reste du département. Depuis son élection à la tête du conseil départemental, Martine Vassal ne cesse de promettre l'équité dans l'utilisation de cette enveloppe, en toute transparence. Chiche ?

100 millions. Ce beau chiffre rond, c’est le montant du contrat signé ce vendredi entre la présidente du conseil départemental Martine Vassal et le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin. À cette occasion, on devrait connaître le détail de ce “plan pour Marseille”, qui s’étalera sur trois ans en faveur notamment des marins-pompiers, des écoles ainsi que des équipements sportifs et culturels.

100 millions, c’est aussi le montant de l’aide aux communes distribuée dans le reste du département pour la seule année 2016. Il s’agit de subventions que le conseil départemental alloue à des projets présentés par des communes, allant jusqu’à 70% du montant total. Cette politique était contestée sous la présidence de Jean-Noël Guérini (ex-PS) pour son caractère discrétionnaire. Fin 2014, Marsactu et Mediapart avaient documenté ce “fait du prince” qui voyait certaines communes de même taille toucher 15 fois moins que d’autres.

À son arrivée à la tête du Bateau bleu, Martine Vassal (LR) a conservé l’enveloppe, tout en assurant “ouvrir les portes et les fenêtres”. Lors de ses voeux en janvier 2016, elle défendait ainsi la “transparence” et l’“équité” de sa politique :

Les pratiques différentes, ce sont l’équité et la transparence parce que l’argent public doit être utilisé avec rigueur et efficacité. C’est notre devoir vis-à-vis des contribuables qu’il faut arrêter de prendre pour des tiroir-caisses ! Plus d’équité et plus de transparence aussi bien dans l’aide aux communes que dans les subventions aux associations.

Ce même discours accompagne régulièrement ses visites de canton. Mais à compulser sa communication, c’est surtout la série de coupages de rubans qui frappe. “Guérini avait le flingue et le chéquier pour faire campagne, elle a gardé le chéquier et sait l’utiliser”, commente Jean-Claude Gaudin, cité samedi par La Provence. Un compliment à double tranchant balayé dans l’interview bilan accordée par la présidente au quotidien : “On répartit autrement l’aide aux communes, car certaines d’entre elles avaient été mises au pain sec et à l’eau. On ne regarde pas les étiquettes politiques et on joue à fond sur la transparence. On sait où va l’argent public, maintenant.”

Pour notre part, nous ne savons pas encore. Pour mettre à l’épreuve ces engagements de transparence, et vérifier l’équité, nous avons voulu connaître la répartition de l’aide aux communes depuis avril 2015, date de l’élection de Martine Vassal. Adressée mercredi, notre demande n’a pas reçu de réponse à l’heure où nous bouclons cet article. Dans l’attente de cette vue d’ensemble clé en main, Marsactu a relancé un fastidieux travail de compilation à partir des délibérations de l’institution, désormais publiques. Rendez-vous prochainement pour le dépouillement.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. marseillais marseillais

    Et bien courage pour ce travail fastidieux. Que nous cache Vassal dans ces subventions une nouvelle fois discrétionnaires? La politique autrement, c’est pas encore pour maintenant.

    Signaler
  2. barbapapa barbapapa

    Oui, très intéressant, combien pour Mimet ? Combien pour Velaux ? Combien pour Cassis ? Combien pour La Ciotat ? Combien pour Carnoux ? etc.

    Signaler
  3. MarsKaa MarsKaa

    merci pour votre boulot !
    vous savez pourquoi depuis que M.Vassal a été élue tous les doc officiels du dept13, toutes les affiches (comme sur la photo en tete de votre article), jusqu’au carnet de correspondance des collégiens, parle de “provence” ? le département a-t-il changé de nom ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire