Vivez

Billet de blog
amaisetti
15 Juin 2016 3

L'injonction morale à la joie : lui opposer peut-être un droit à la mélancolie

Sur les grands avenues de la ville, le slogan bat au vent comme une injonction morale : ENJOY, le mot suffit à notre peine : ENJOY, mais intransitif : la réjouissance sans autre objet qu'elle-même ; ENJOY, et trouve là une preuve de ton appartenance à cette ville, à ce temps ; ENJOY, puisqu'on te le dit ; ENJOY, on a dépensé sans compter pour cela ; ENJOY. Il faudrait parfois, dans les vies qui sont les nôtres, revendiquer le droit à la mélancolie comme geste d'insurrection. C'était sur la gauche de l'avenue. Sur la droite, les mêmes banderoles, mais traduites en français. La langue est retorse. RÉJOUISSEZ-VOUS était peut-être un peu long, et singeait trop ce qu'on dresse devant les grandes églises vides ; RÉJOUISSEZ-VOUS portait l'énigme sans doute d'une joie mystique suspendu à sa propre transcendance. Ils n'ont pas dû chercher longtemps pour trouver.

VIVEZ donc, si m'en croyez (écrivait le poète), n'attendez à demain (ajoutait-il) : vivez, c'est un ordre, c'est une sentence, on a tout prévu ; n'attendez à demain, aujourd'hui, on s'en charge pour vous, pour nous (oh, le vouvoiement de masse qui vient se ficher en vous singulièrement) : parlant de fiche : évidemment dans la police majuscule qui dresse le mot vibrant de la joie, il y a la police, l'autre, qui la contrôle. 


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. HappyHappy

    Bien tourné.
    Des fanions « re-jouissez » flottant dans la ville auraient été autrement subversifs !

    Signaler
  2. Regarder2016Regarder2016

    Bof!

    Signaler
  3. JoZJoZ

    Ca a un petit côté Invasion Los Angeles de John Carpenter ^^

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire