Troupes d’élite

Idée de sortie
le 23 Oct 2020
0

Déplacée de mai à octobre en raison du succès de l’inusable tube chinois planétaire de 2020, le festival Place aux Compagnies célèbre cette année son cinquième anniversaire et offre à nouveau aux artistes sélectionnés une visibilité auprès des professionnels, des diffuseurs de spectacles et bien entendu du public.

Le charme obscur d'un continent de Klaus Handl - Catherine Monney.

Le charme obscur d'un continent de Klaus Handl - Catherine Monney.

Christophe Chave, le directeur artistique de la Distillerie, outil incontournable du spectacle vivant à Aubagne, a conçu cet événement comme « un champ ouvert à la création, l’essai, la recherche, le droit de se planter, de ne pas être d’accord, d’être agité par des incertitudes mais en étant mû par le désir d’aller au bout de quelque chose. » Soutien, solidarité et persévérance sont les maîtres mots de cette manifestation qui propose un accompagnement financier, logistique et technique pour promouvoir le geste artistique loin de tout élitisme. Place aux Compagnies permet aux compagnies émergentes et professionnelles une restitution publique du travail effectué durant sept jours de résidence à la Distillerie. À l’issue des représentations, à la Distillerie comme au Théâtre Comœdia, il y a toujours un temps de parole partagé et convivial, moment précieux et constructif pour les artistes qui sont mis en question sans jugement et avec bienveillance.

Cette année, on commence par deux présentations de création au Théâtre Comoedia. Le 21 octobre, la compagnie Erre présente Lampedusa Snow, second volet du triptyque La Trilogie du Naufrage. Eleonora Romeo met en scène ce texte écrit par Lina Prosa en 2012 à partir d’un fait divers : le débarquement de cent migrants africains à Lampedusa et leur dramatique transfert vers les Alpes. Le 24, la compagnie Zou Maï Prod présente Je suis venu vous dire, un acte de création humoristique qui tente de transformer l’indignation en résistance ludique à l’aide de faux sosies d’artistes célèbres aux imitations approximatives, mis en scène et interprété par le grand Christian Mazzuchini. Cette création sera précédée par Personne n’a rien dit à la cigogne, une lecture par la compagnie Fluid Corporation de monologues et chœurs d’Ukrainiens touchés par le catastrophe de Tchernobyl, ou comment la grande et la petite histoire se confrontent (mise en scène de Pascale Karamazov). Cette soirée au théâtre Comœdia promet donc d’être pleine de contrastes.

Viennent ensuite les sorties de résidence de la Distillerie avec, le 28, la compagnie Le Facteur Indépendant qui présentera Dame Chevale, mis en scène par Julie Villeneuve et écrit en collaboration avec ses acteurs sur le thème de la parole et des gestes comme subterfuges pour pallier l’effondrement des repères de chacun. Le 29, la compagnie Deliaisons expose, avec Le Charme obscur d’un continent de Klaus Händl, les conséquences de la disparition du visage, le contre-récit d’un autre récit, celui du langage. Le 30, ce sera le tour de la compagnie In Pulverem Reverteris avec Le Laboratoire du gai savoir, une pièce politique en prise avec l’actualité d’après Têtes rondes et têtes pointues de Bertolt Brecht, qui raconte et démonte une manipulation politique consistant à remplacer, dans l’opinion, la lutte des classes par la lutte des races. Une mise en scène de Danielle Bré, que l’on ne présente plus, et qui va proposer aux spectateurs de partager la traversée de la pièce et de « se mouiller ».

Enfin, la soirée de clôture le 31 fourmillera de propositions, à commencer par Flesh de la compagnie Djab Production à 19h, une fiction chorégraphique librement inspirée d’une nouvelle de Tennessee Williams, relatant l’itinéraire d’un boxeur fauché par la vie, mise en scène par Aurélien Descloizeaux. À 21h, une lecture/conversation par la compagnie Pop Manuscrit mise en scène par Jesshuan Diné autour d’une idée de non-spectacle pleine de questionnements où les spectateurs sont privés de tout, aura lieu en parallèle d’un concert du groupe reggae Elvas.

Et si, dans l’intervalle qui nous sépare de ces soirées, la réouverture des bars est permise, il sera possible d’échanger en toute convivialité autour d’un verre à l’issue des spectacles.

Olivier Puech

Place aux Compagnies : jusqu’au 31/10 à Aubagne. Rens. : 04 42 70 48 38 / https://ladistillerieaubagne.wordpress.com/

Le programme complet du festival Place aux Compagnies
https://www.journalventilo.fr/agenda/festivals/56275/place-aux-compagnies

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire