Quoi de neuf, POC ?

Idée de sortie
le 11 Oct 2019
0

Pour la quatorzième année consécutive, les Portes Ouvertes Consolat proposent un grand parcours artistique, convivial et festif dans les Hauts de la Canebière. Bref tour d’horizon.

POC - peinture d'Olivier Mas (1)

POC - peinture d'Olivier Mas (1)

Malgré une baisse des subventions publiques allouées à la culture dont il n’est pas la seule victime et la réduction de l’équipe à une seule salariée entourée de bénévoles (contre deux salariés par le passé), le festival POC rempile donc pour une quatorzième édition, preuve s’il en est de la résilience du tissu associatif marseillais. Fort heureusement donc, les difficultés financières n’ont pas suffi à doucher l’enthousiasme des organisateurs du POC, qui ont su faire de ce rendez-vous un moment de découvertes, de rencontres et de fête, et qui continuent à se battre pour que leur quartier demeure un lieu d’ébullition créative. C’est là toute l’importance politique de cette manifestation qui a pour but de promouvoir la diversité artistique. Bon nombre d’ateliers d’artistes ont d’ailleurs éclos dans le quartier à la suite des premières éditions.

Cette année, le festival s’est rapproché du Parc Longchamp puisque le Village se situera place aux Bœufs, entre le Musée des Beaux-Arts et le Muséum d’Histoire Naturelle. Cinquante-six lieux ont répondu à l’appel et ouvriront leurs portes du 11 au 13 octobre, l’occasion pour les Marseillais de découvrir les près de cent artistes exposés. Comme chaque année, le choix des artistes a été laissé à la discrétion des lieux hôtes et tous types de pratiques artistiques seront représentés, depuis les aquarelles fantaisistes de Soizic Séon jusqu’aux photographies urbaines de Jean-Marie Perrot, en passant par les installations sonores de Catherine Burki ou encore les graffs poétiques et militants de Mahn Kloix. S’il n’y a jamais de thème imposé au POC, le festival rendra hommage à l’inclassable artiste marseillais Jean-Pierre Ive et présentera une installation de parasols librement inspirée de sa célèbre « place aux siestes ».

Le périmètre du festival s’élargissant cette année, deux nouveaux lieux feront leur apparition au programme. La Brasserie Rubé, qui produit ses bières localement dans un jardin urbain et les distribue en circuit court, accueillera quatre artistes, en plus du collectif ZeroprEssion. L’association éducative Arc-en-Sud, qui a pour projet la formation de citoyens épanouis, exposera quant à elle le peintre Olivier Mas.

Le programme dense et réjouissant du POC ne se limitera pas à des expositions. Parmi les très nombreux événements qui jalonneront ce week-end de rencontres et d’échanges culturels, on retiendra de multiples ateliers (de peinture, de gravure, ou encore de radio), des initiations à la capoeira ou au flamenco, des performances, et même un extrait de la pièce de théâtre 2084, La cité du bonheur qui sera joué au Village le samedi. Cerise savoureuse sur ce riche gâteau, huit concerts rythmeront le festival, qui débutera le vendredi avec la fanfare du Pompier Poney Club, suivie d’un vernissage collectif dans tous les lieux participants, et sera clos en musique également par le duo rock SOvOX.

Clément Aadli

Festival POC : du 11 au 13/10 au Palais Longchamp et dans le quartier des Hauts de la Canebière.
Rens. : 04 91 95 80 88 – http://les-poc.fr/
Le programme complet du festival POC ici

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire