Mon stage à Marsactu – Day 1

Billet de blog
Elise KITTEL
17 Juin 2019 3

Me voilà enfin arrivée chez Marsactu pour un stage de deux semaines. Après la fin de mon année scolaire je n'attendais qu'une chose : pouvoir me plonger dans l'univers du journalisme et découvrir ce métier intriguant.

Ce stage débute par une journée hors du commun : c’est ce lundi 17 juin que se déroule le conseil municipal. Benoît Gilles, un des journalistes de Marsactu se rend sur les lieux et me propose de l’accompagner.

La journée débute donc à 8h30 sur le parvis de l’hôtel de ville de Marseille. Tandis que le conseil municipal est sur le point de débuter, des manifestants pour diverses causes comme la loi Blanquer ou encore la stérilisation des chats abandonnés manifestent afin de faire entendre leurs voix. Munis de banderoles, de t shirts ou brandissant des photos chocs, ils prennent la parole pour alerter l’opinion publique.

Après avoir retrouvé Benoît Gilles, nous nous dirigeons vers l’hémicycle qui se trouve dans un bâtiment souterrain assez récent. Nous trouvons rapidement une place dans la tribune de presse qui donne une vue d’ensemble sur toute l’assemblée présidée par Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille.

L’ordre du jour annonce environ 350 rapports à étudier, dans lesquels on retrouve une grande variété de sujets tels que le ravalement de certaines façades en ville, la gestion des bateaux de croisières au port de Marseille ou encore le budget de 150 000 euros alloué par la ville pour les élections de Miss France 2020. Un des sujets qui reste malgré tout très présent dans les débats concerne l’habitat indigne et le drame du 5 novembre 2018 rue d’Aubagne.

Milieu de matinée. Après avoir épluché une centaine de rapports, le maire se retire pour laisser son premier adjoint présider le compte administratif de l’année. Au total plus de 1700 pages de chiffres et de tableaux retraçant l’activité économique de la ville.

Au final le conseil se finit vers 14h30. Nous sortons pour aller discuter avec les élus qui ne sont pas encore sortis, et pour tenter d’éclaircir des informations importantes qui ont paru floues au cours de l’assemblée.

Benoît m’emmène ensuite manger dans les locaux du journal. Je suis accueillie par les différents salariés de Marsactu. Au repas, l’heure est au débriefing du conseil municipal dans une ambiance chaleureuse et décontractée. Les bureaux de Marsactu se trouvent au dans un ancien appartement situé au premier étage d’un immeuble du 1er arrondissement.

L’espace de travail est convivial et lumineux, et les journalistes travaillent de bon cœur. Tandis que je lis les documents envoyés par Lisa au sujet de Marsactu, chacun vaque a ses occupations, alternant coups de fils et recherches. Je laisse traîner mes oreilles découvrant peu à peu les noms des différents élus politiques de Marseille, mettant en relation différentes histoires, et essayant de replacer tout ces noms sur les têtes vues ce matin.

Je commence également à découvrir ce qui se cache derrière un article, toute cette recherche de fond. Je comprend également mieux le métier et son importance dans la vie de tous les jours, l’importance d’avoir un média qui s’investit afin de donner les meilleures informations possibles à ses lecteurs.

Je finis cette journée satisfaite de mes découvertes et confiante pour la suite de mon stage !!


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Olivier.hOlivier.h

    Bravo Elise Kittel,ce premier reportage me semble super, votre avenir me semble tracé!!!
    D.H.

    Signaler
    • Olivier.hOlivier.h

      Bravo Elise Kittel,ce premier reportage me semble super, votre avenir me semble tracé!!!
      D.H.

      Signaler
  2. LNLN

    Alors faire un stage de 15 jours chez le Gabian, je pense que c’est idéal.
    Ensuite, se pencher sur le conseil municipal en guise de mise en bouche, je pense que c’est improbable.
    Puis, aller avec Benoit, discuter avec qqs zélézélus pour tenter d’éclaircir les infos, je pense que c’est carrément géant
    Enfin, manger avec l’équipe et laisser trainer ses oreilles…. Je pense que j’en rêve !
    Elise, est-ce que tu goûtes réellement à cette chance-là ? On dirait quand on te lit.
    Par contre, à mon sens, le Jour 1 c’est mieux !
    Ici, il y a des tatillons comme moi qui souffrent de cette écriture anglaise….

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire