Mes châteaux d’If: 1904, Carnaval et lundi gras.

Billet de blog
le 22 Mar 2022
0

Par Guillaume Appolinaire, parti en 1914 à sa demande et revenu trépané…surréaliste mais homme de guerre.  Poèmes à Lou, trouvé en bas de chez moi à la veille du printemps. A l’intérieur, à la première page, il est écrit au stylo rouge “Pour toi Nessim, parce que ça parle d’amour. pour notre amour, Nessim, par ce qu’il me parle de toi. Signé Benoit, le 31 mai, à Rennes. On voit que le livre a voyagé et que probablement l’ histoire d’amour a capoté.

1904

À Strasbourg en dix-neuf-cent-quatre
J’arrivai pour le lundi gras
À l’hôtel m’assis devant l’âtre
Près d’un chanteur de l’Opéra
Qui ne parlait que de théâtre

La Kellnerine rousse avait
Mis sur sa tête un chapeau rose
Comme Hébé qui les dieux servait
N’en eut jamais. Ô belles choses
Carnaval chapeau rose Ave!

À Rome à Nice et à Cologne
Dans les fleurs et les confetti
Carnaval j’ai revu ta trogne,
Ô roi plus riche et plus gentil
Que Crésus Rothschild et Torlogne

Je soupai d’un peu de foie gras
De chevreuil tendre à la compote
De tartes flans et cetera
Un peu de kirsch me ravigote

Que ne t’avais-je entre mes bras.

 

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire