MARSEILLE EST EN COLÈRE

Billet de blog
le 5 Jan 2020
0

MARSEILLE EST EN COLÈRE

J’avais l’intention de vous présenter mes vœux aujourd’hui, de dire, ainsi, ce que je souhaitais pour Marseille pour l’année qui commence. Mais, après tout, come vous le savez, nous avons tout le mois de janvier pour cela. Ce qui m’importe, c’est plutôt de parler de ce que j’entends ces temps-ci dans la ville, de faire écho, en quelque sorte, aux bruis de la ville,  ses voix, à la colère qui monte.

 

La protestation contre le projet de réforme des retraites

Samedi a, donc, eu lieu une nouvelle manifestation contre le projet de réforme des retraites. Une de plus. Une expression populaire de plus contre un projet que la France populaire toute entière semble rejeter. C’est que la manifestation de samedi n’a pas eu lieu seulement à Marseille, mais il s’en produisait, dans le même temps, dans d’autres villes de France, comme à Paris. Et, sans doute, il s’en produira d’autres – à commencer par celle qui est prévue jeudi, le 9 janvier. Réunissant dans le même défilé, en leur donnant la même voix, les habitants de Marseille, des syndicalistes, des « gilets jaunes », des militants de partis politiques, de simples citoyens venus dire leur colère, la manifestation de samedi venait ajouter un nouveau défilé à tous ceux qui ont lieu en ce moment. Cette manifestation n’est pas un fait isolé, mais elle vient renforcer une mobilisation et un engagement qui a commencé bien avant, et qui semble ne pas décidé à s’arrêter.

 

Le Vieux-Port, un centre politique

C’est de cette manière que le Vieux-Port retrouve sa signification, son identité de toujours : celle d’un lieu politique et d’un lieu de rencontre. Ce lieu où les récits de l’histoire et des mythes nous disent que Marseille fut fondée vient nous rappeler que l’identité de la ville se fonde depuis toujours sur la rencontre. À Marseille, la ville a toujours vécu, ainsi, de la rencontre des habitants et des voyageurs. En défilant, les cortèges des manifestations viennent nous rappeler que, comme toutes les villes, mais peut-être plus encore que d’autres parce que c’est un port, Marseille vit de l’échange, de la parole ; ils viennent nous rappeler que la rue n’est pas seulement un espace dans lequel on peut se déplacer, mais qu’elle est un espace public, c’est-à-dire un lieu de rencontre politique et de débat, mais aussi un espace où se disent les protestations, où s’expriment les colères, où se manifestent les refus de ce qui est imposé et les désirs d’autre chose. Lieu de l’agora, c’est-à-dire de la délibération, du débat et de la confrontation, le Vieux-Port est le lieu où la ville discute et où elle exprime ses engagements et ses revendications.

 

La rencontre de la Canebière et du Vieux-Port

Ce lieu de Marseille où la Canebière s’ouvre sur la mer n’est pas un simple point, n’est pas un simple endroit de la ville : c’est surtout le lieu de la rencontre de la ville et de la mer, le lieu où la cité, espace politique de la citoyenneté, vient à la rencontre de la mer, espace de l’échange, le lieu, enfin, où l’on pourrait die que l’économie devient pleinement une économie politique, c’est-à-dire une économie qui n’est pas seulement fonctionnelle, qui n’est pas seulement un ensemble d’activités et de métiers, mais, surtout, concourt à penser et à mettre en œuvre le développement d’un espace politique d’habitants et de citoyens, contribue à leur permettre d’exprimer leur engagement. La rencontre de la Canebière et du Vieux-Port inscrit les colères du peuple de Marseille dans l’histoire de la ville, dans sa mémoire, elle contribue à l’institution de la citoyenneté.

 

Ce que signifie, pour Marseille, la colère contre le projet de réforme des retraites

C’est pour toutes ces raisons qu’il faut comprendre la signification particulière à Marseille de la protestation  contre le projet de réforme des retraites qui se dit partout en France, en ce moment. En articulant les manifestations de la ville à celles qui ont lieu dans toutes les villes de France, Marseille vient inscrire sa colère à toute la colère populaire de notre pays, elle vient rappeler qu’elle a toujours uni sa propre voix à toutes celles du peuple de France. Mais sans doute ces manifestations qui ont lieu en ce moment ont-elles aussi une autre signification, propre l’espace politique de Marseille. D’abord, elles s’inscrivent dans une confrontation qui a toujours lieu entre Paris et le reste de la France, entre le pouvoir central et les régions du pays. Et puis une autre confrontation s’exprime à Marseille : celle qui a toujours fait de la Méditerranée l’espace de la rencontre entre les pays européens et les pays des autres régions du monde.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire