Marsactu dans le tourbillon médiatique

Blog de l'équipe
Rédaction de Marsactu
20 Nov 2018 16

Marsactu sur BFM, Marsactu sur France inter, le portrait de notre rédacteur en chef en dernière page de Libération, etc. : nous voilà depuis le drame de la rue d’Aubagne partie prenante du tourbillon médiatique, invités plusieurs fois par jour à décortiquer nos enquêtes sur l’habitat indigne ou à commenter la crise politique à la mairie de Marseille. La raison tient en un article : dès 2016, nous racontions le 63, rue d’Aubagne laissé à l’abandon. Relayé par quelques utilisateurs des réseaux sociaux rapidement après le drame, l’article nous a installés comme une référence sur le sujet.

Une invitation médiatique en a entraîné une autre puis une autre, puis vingt autres. Nous nous sommes retrouvés au cœur d’un système que nous tentons d’éviter, celui de la circulation circulaire de l’information, du journalisme pressé, de l’instantanéité. Plusieurs fois, nous nous sommes posés la question de mettre le holà. Parfois, nous l’avons fait. Le plus souvent, nous avons jugé que Marsactu ne pouvait se passer de ces tremplins de notoriété nécessaires pour faire connaître notre travail et conquérir de nouveaux abonnés. Le résultat est un peu partout sur la Toile et on espère ne pas s’être perdus à ce jeu, ne pas s’être laissés griser par ces quarts d’heure warholiens qui entraînent tapes dans le dos dans la rue et clins d’œil à la boulangerie. C’est à vous d’en juger et à nous d’être à la hauteur des enjeux et de vos attentes, abonnés historiques comme petits nouveaux.

Jean-Marie Leforestier


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. TaramaTarama

    Vous avez bien fait. Autant que ce soient ds gens qui savent de quoi ils parlent qui prennent la parole (et c’est loin d’être toujours le cas).
    C’est une juste récompense du travail de fond que vous effectuez depuis des années. J’espère que cela permettra d’augmenter le nombre d’abonnés pour arriver au niveau qui assure la pérennité du journal.
    Bien sûr, on aurait aimé que cette reconnaissance arrive dans des circonstances moins dramatiques, sur les affaires qui nous font rire (jaune) tout au long de l’année.

    Signaler
    • VoyageurVoyageur

      +++++++
      Oh que oui !

      Signaler
  2. EDorierEDorier

    Vous avez très bien fait, bravo pour le travail de fond très sérieux, j’ai pu en juger moi même lors de collaborations. Bravo pour votre suivi exceptionnel du dossier, qui demeure rigoureux et fiable, comme le savent les chercheurs et les associations impliquées. courage dans cette urgence.

    Signaler
  3. AssedixAssedix

    Je suis certain que la grande majorité de vos lecteurs pensent comme moi que l’exposition dont vous avez bénéficié n’est qu’un juste retour des choses pour le remarquable travail que vous fournissez au quotidien.
    Et puisque vous faites allusion à la “circulation circulaire de l’information”, j’en profite pour saluer plus particulièrement Benoît Gilles qui a su prendre la mesure des circonstances pour “dépasser sa fonction” au moment opportun. Il fallait en effet tout le métier et le sens journalistique d’un reporter de Marsactu pour pressentir que sa question provocatrice en conférence de presse serait reprise en choeur le soir-même par toutes les rédactions. Je suis en effet convaincu que la question de la légitimité de Jean-Claude Gaudin après ce drame n’aurait jamais reçu le même écho s’il ne l’avait pas mise sur la table devant tous vos confrères. C’est pourquoi, étant donné les circonstances dramatiques, je pense qu’il a eu raison de jouer — avec talent — “le jeu des médias”.

    Signaler
  4. Michele-des-Trois-LucsMichele-des-Trois-Lucs

    Évidemment qu’il y a un juste chemin à trouver entre le fait d’attirer suffisamment d’attention sur Marsactu pour permettre sa survie et la volonté de rester à l’écart de la presse à scandale stérile. Bravo pour les choix que vous faites

    Signaler
  5. Electeur du 8eElecteur du 8e

    “L’abonné historique” que je crois être – bien que la durée cumulée de ma fidélité à Marsactu soit très (très très) inférieure à la longévité politique de Gaudin – se félicite plutôt que votre pari, le journalisme exigeant, soit enfin reconnu à sa juste valeur.

    Il est simplement curieux qu’il ait fallu un évènement tragique pour que certains de vos confrères découvrent votre existence : pourtant, dans le paysage médiatique local presque désertique, Marsactu fait contraste. Bravo !

    Tiens, j’en profite pour donner un tuyau à celles et ceux qui voudraient vous soutenir au-delà de leur abonnement. Il est possible de faire un don (défiscalisé) ici : https://www.okpal.com/donnez-des-ailes-marsactu/#/

    Signaler
  6. barbapapabarbapapa

    Quand dans un débat / tchache rapido sur l’événement sur France Info ou autre, le journaliste local spécialiste autorisé est Benoît Gilles, on ressent une toute petite fierté d’être partie prenante des abonnés à Marsactu, on entend une voix libre, non retenue par l’argent de la publicité et les pouvoirs.
    Toute médiatisation gratuite et valorisante est bonne à prendre, parce qu’il faut beaucoup d’abonnés pour que le média survive – et si le budget vous le permet, essayez en priorité de supprimer ces quelques secondes de temps d’ouverture des pages qui doivent en rebuter plus d’un !

    Signaler
  7. PascalAPascalA

    Rien à dire à part : BRAVO

    Signaler
  8. L.D.L.D.

    Continuez sur la même ligne et surtout ne lâchez rien, notamment sur le registre des effondrements des bâtiments où vos informations permettent d’apporter un éclairage sur cette tragédie et ses conséquences. Il y a encore certainement beaucoup à dire, mais je vous fais confiance. Merci encore.

    Signaler
  9. Antoine de MeriaAntoine de Meria

    Du vrai journalisme.
    Cela nous change de la revue municipale qu’est la Provence.
    Continuez

    Signaler
  10. patrickpatrick

    je suis abonné à médiapart, le ravi, marsactu, alternatives écoomiques, alors continuez à bosser et à garder les pieds sur terre comme vous le faites.

    Signaler
  11. JusurmarsJusurmars

    Ne vous inquiétez pas, vous êtes parfaits.

    Signaler
  12. MarsKaaMarsKaa

    Mais oui vous meritez cette reconnaissance ! Votre travail fait avec rigueur contre vents et marées mérite d etre connu et soutenu. Restez vous même.

    Signaler
  13. Éric SchulthessÉric Schulthess

    Juste reconnaissance de la qualité de votre travail au quotidien. Continuez. Nous sommes à vos côtés.

    Signaler
  14. Jean Pierre DANIELJean Pierre DANIEL

    Saine réflexion. J’ai trouvé que vous êtes resté juste dans cette tempête et que les gains de notoriété ne sont pas inutile. Continuer. Merci.

    Signaler
  15. Michel SamsonMichel Samson

    Lu avec retard votre auto-analyse. Je la trouve remarquablement honnête et ne peux que souscrire aux appréciations flatteuses des commentaires ci dessus. Rien à ajouter, sinon qu’il était temps qu’on comprenne que le journalisme que vous pratiquez, souvent épuisant, méritait bien cette reconnaissance bien tardive

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire