Les divas du monde

Idée de sortie
Journal Ventilo
7 Juin 2019 0

Un théâtre de verdure à ciel ouvert, un voyage en bord de mer… en un seul lieu se reflète le monde, par ses musiques et par ses ondes. En ces jours où le métissage et le partage semblent être une solution sans détour, le Théâtre Silvain se fait international écrin et accueille le temps de deux soirées la troisième édition du festival CaravanSérail. À l’image de la lionne et avec pour marraine le sublime Rokia Traoré, les femmes puissantes, dont la sensibilité vibrante semble portée par le cœur, seront mises à l’honneur.

Le théâtre Sylvain.

Depuis 2005, et avec un soutien financier depuis 2011, le Pôle des Musiques du Monde créé par la Cité de la Musique de Marseille se donne pour mission de réunir et de faire résonner en chœur les cultures régionales, méditerranéennes, européennes, planétaires. De valoriser la transmission et le mélange culturel, de fédérer des projets entre des artistes de milieux et d’origines différents, qui donnent lieu à une collaboration entre espaces et talents divers, générant 130 manifestations qui réunissent 400 artistes par an. Plus que jamais, la diversité semble être la clef.

Ces initiatives bouillonnantes voient l’éruption en 2017 de la première édition de festival CaravanSérail. La Cité de la Musique, en collaboration avec Arts et Musiques, la Maison du Chant et MCE Productions/L’Éolienne, crée cet événement qui sonne comme un aboutissement, une représentation claire des actions du Pôle des Musiques du Monde. Pour un ou deux soirs, on se rassemble, on échange, on admire ce que Marseille a de plus beau, ses traits cosmopolites, ses visages humanistes.

Cette année, la mixité est toujours à l’honneur, avec un mélange de styles et de saveurs. Vendredi, le groupe Lavach’ ouvrira le bal. Le quatuor parisien se fait témoin du monde, grâce au mélange des origines arménienne, mexicaine, polonaise et italienne de ses différents musiciens. Un orchestre hétéroclite qui fait résonner de multiples sonorités, allant du dub marocain au rock, de la musique traditionnelle arménienne à la tarentelle. Lidiop, pour sa part, nous fera vibrer de son afro reggae né dans le métro. Enfin, la Cumbia Chicharra nous enivrera des influences afro latines de son dernier-né, l’album Hijo de Tigre.

Samedi, les femmes nous réchauffent de leurs flammes. Carine Lotta, à la tête du groupe L’Anima, nous offrira en antipasti ses musiques d’Italie. Mandy Lerouge participe au festin de son jazz argentin, avant de laisser place à la marraine du festival, Rokia Traoré, et à son blues mandingue porté avec puissance par la délicieuse artiste malienne, nourrie de ses nombreux ports d’attache, de ses influences rock, jazz et de l’ouverture artistique que lui a offerte son enfance de fille de diplomate.

Les 7 et 8 Juin prochains, les tristes résultats des Européennes non loin, laissons-nous transporter par la générosité des valeurs de ce rendez-vous interculturel, et soutenons ceux qui par l’art entretiennent l’espoir.

Lucie Ponthieux Bertram

Festival CaravanSérail : les 7 & 8/06 au Théâtre Silvain (Chemin du Pont, 7e).
Rens. : www.festival-caravanserail.com


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire