Mes châteaux d’If: Interférences.

Billet de blog
le 15 Déc 2021
0

 

Deux lycéens en 73. Une rencontre avec un animateur de Radio Caroline va changer leur vie. La radio qui émettait depuis les cotes internationales semait la zizanie dans un paysage audio confiné. Difficile de croire que France Inter était la radio d’état. Ce n’est donc pas un hasard si les autres grandes radios s’appelaient, Radio Télévision Luxembourg ou Radio Monte Carlo …il fallait que les émetteurs soient à l’étranger, même si les studios étaient en France. L’idée de radio Verte lancée par Brice Lalonde va séduire ces deux jeunes qui diffusent en plein Paris la première émission de Radio Nomade. C’est une contestation plus musicale que politique. Les camions « gonio » dépêchés par l’Etat font leur travail de détection des émissions pirates mais ne mettent pas le grappin sur la petite bande. Ils récidivent et réalisent des reportages dans les franges oubliées de la société : prostituées, gangsters, opposants. Les deux apprentis journalistes invitent un rescapé du 17 octobre 1961 ou Jean Marc Rouillan pour son implication dans le MIL. Un jour pourtant, l’un des deux est arrêté par la police. Sur fond d’une histoire d’amitié, ce récit singulier des radios libres raconte l’épopée de la liberté sur les ondes.

Interférences, Jeanne Puchol, Laurent Galandon. Dargaud, Benelux, 2018, 122 pages, 17,95 euros.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire