Crue de jouvence

Idée de sortie
le 22 Oct 2021
0

Après son interruption par le second confinement, le festival jeune public des arts de la marionnette et du théâtre d’objets En Ribambelle ! revient pour une huitième édition qui animera l’ensemble du territoire pendant les vacances de la Toussaint, et au-delà. Une manière idéale d’amener les plus petits à s’ouvrir aux arts et à la culture, et à toutes les générations de multiplier les points de vue et réfléchir le monde autrement.

Le festival

Qu’elles nous semblent déjà loin, ces vacances de Toussaint au cours desquelles parents et grands-parents déboussolés se mordillaient les doigts d’une saison sans champignons ni châtaignes à cueillir, désespérant d’une météo automnale sans blockbuster noëlien, avec pour seul horizon une fête de la citrouille transatlantique !

Heureusement, il y a huit ans déjà, sous l’impulsion d’une nouvelle directrice au Théâtre Massalia qui voulait sortir de sa Friche (Émilie Robert) et d’une autre qui tendait la main et ouvrait les portes de son temple sis sur le Vieux Port (Macha Makeïeff), un festival advenait, pour le plaisir des plus jeunes et de tous: En ribambelle !

Désormais, oui, à l’automne, les théâtres se remplissent d’un public pas toujours différent des abonnés sexagénaires, mais venus en différente compagnie, rajeunissant considérablement la moyenne d’âge de leurs duos. À l’automne, oui, dans ce temps propice aux mystères et à l’occulte, il est grand temps de dévoiler à la jeune génération l’existence de ces secrets magiques coffrés dans les salles obscures des théâtres, enfin révélés sous le spectre des projecteurs.

D’une annulation de la précédente édition faite force, des spectacles prévus initialement en 2020 viennent compléter la programmation 2021. Quatre parcours sont suggérés en fonction de l’âge de vos pitchouns/gamins/minots/mômes… Mais les fratries et les groupes intergénérationnels trouveront sans doute leur bonheur un peu partout, entre un spectacle musical de marionnettes holographiques (Rebetiko par la compagnie Anima Théâtre), de la danse (De tête en cape par la compagnie Balkis Moutashar), du théâtre d’objets ou encore fait de traits, de fils et d’ombres (Mademoiselle B par le Théâtre Désaccordé)…

Dans cette “édition-évasion” aux vingt et une propositions, la part belle sera surtout faite au regard, à l’écoute, à la parole dite, aux images montrées… Qu’elle est belle, la force d’un spectacle, que certains croient éphémère et non nécessaire !

Saluons également la portée signifiante d’une programmation qui s’étoile sur l’ensemble du territoire, réaffirmant d’une part l’importance d’une présence culturelle partout, et nous incitant aussi peut-être à se saisir de l’occasion de découvrir un coin de notre territoire, d’un autre petit théâtre en dehors de la grande métropole marseillaise. Plus que jamais, la culture n’est pas de la confiture servie aux porcelets sur les télés, et ne doit pas rester le fait de gens aguerris aux codes esthétiques et imbibés de considérations pointues.

En débordant par ailleurs sur les temps scolaires, ceux qui s’occupent de près des enfants auront aussi plus de temps pour découvrir le bouillonnement de la création jeune public. Profs, nounous, éducateurs, parents et tontons pourront donc prendre le prétexte de l’accompagnement pour s’ébaubir de l’inventivité du théâtre qui s’adresse aussi aux plus jeunes. Ici et là, astuces et surprises seront de mises pour pouvoir captiver les attentions des plus jeunes au service d’un récit.

C’est qu’il en faut sacrément, à l’heure où les images sans queue ni tête noient les esprits de nos enfants à coup de vidéos de chatons ou d’effets algorithmiques toqués de moins de trente secondes ! Qu’y aurait-il d’ailleurs de plus nécessaire que de raconter de belles histoires à ceux qui sont encore vierges mais friands de fondations, si ubuesques soient-elles?

Alors, regardez, observez : dans le noir, juste à côté de vous, guettez. Voyez l’éclat du sourire dispersé sur les quelques quenottes, levez les yeux et contemplez les étoiles dans les yeux émerveillés…

Enfants, donnez-vous la main, tendez la vôtre, emmenez donc vos grands !

Joanna Selvides

En ribambelle ! :  Jusqu’au 13/11 dans les Bouches-du-Rhône. www.festivalenribambelle.com

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire