Caractère propre

Billet de blog
par Zumbi
le 13 Sep 2018
0

Dans ma rue, on passe tous les jours depuis trois mois devant une banderole qu'on ne peut pas manquer, dans les trois mètres sur deux, qui porte une publicité en grosses lettres pour un "LE CENTRE AÉRÉ CATHO QU’IL VOUS FAUT". Ça ne gêne apparemment personne, et c'est tant mieux : contrairement à certaines croyances (eh oui, il y a des croyants partout) la République laïque n'a jamais interdit l'expression religieuse dans l'espace public.

Mais… il y a un mais. Comme, grâce à l'école (laïque) entre autres, j'ai pris l'habitude de réfléchir à tout bout de champ, je me suis posé une question, à laquelle je n'ai ni le temps ni les moyens d'enquêter pour connaître la réponse. Ce centre aéré qui affiche publiquement son caractère confessionnel bénéficie-t-il de subventions publiques comme le fait déjà l'établissement d'enseignement qui l'abrite, lequel sélectionne les enfants comme le lui permet son "caractère propre" grâce à l'argent public, que paient même les parents des élèves qui n'y sont pas recrutés ? La loi, déjà dérogatoire à la laïcité pour les établissements d'enseignement confessionnels, permet-elle de financer ainsi des activités non scolaires ? Existe-t-il un organisme de contrôle de l'usage de cet argent public aussi vigilant et tatillon que ceux qui réclament aux chômeurs de réels ou supposés trop perçus ?

Et puis comme j'ai pris aussi l'habitude d'imaginer à tout bout de champ, j'essaie, avec un certain effroi devant ce que mon imagination me propose, d'envisager ce qu'aurait produit l'affichage, dans une rue du centre ville, d'une banderole de même taille indiquant "centre aéré yehudi" ou "centre aéré muslim" ?

Au fait, est-ce le centre qui est catho, ou bien organise-t-on des loisirs cathos ? L’enfant doit-il faire des démonstrations religieuses quand il ou elle a marqué un but, comme de plus en plus de footballeurs de toutes confessions vus à la télé (vous avez remarqué que les joueuses sont bien plus discrètes ?) ? implorer l'aide du Très-Haut pour recevoir Son inspiration avant de commencer à dessiner ? faire une action de grâces après le goûter ? En tout cas pour préciser l’air catho l’affiche indique les loisirs proposés, dont l'un appelé la « petite ferme » illustré par un joli cochon rose. Ce qu'on appelle "faire un dessin" aux familles qui ont un autre « caractère propre » ?

Vous voyez, je n'ai pas le temps de m'ennuyer dans ma rue…

 

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire