À l’école Sinoncelli, les parents excédés remplacent les tatas

Reportage
le 4 Fév 2021
8

Cette école du 14e arrondissement détient le record du nombre de jours sans cantine depuis la fin novembre. En réponse, les parents d'élèves ont décidé d'investir la cour tous les midis pour y organiser des repas alternatifs.

Mardi 2 février, ils étaient 78 enfants à manger sur place, encadrés par des mamans d'élèves. (Photo AJ)

Mardi 2 février, ils étaient 78 enfants à manger sur place, encadrés par des mamans d'élèves. (Photo AJ)

À la pause déjeuner dans la cour de récréation de l’école Sinoncelli (14e), une centaine de gamins s’empressent d’enfourner leur pique-nique avant d’aller jouer. “C’est bizarre de manger dans la cour, mais au moins on n’a pas à mettre un masque et attendre pour jouer au foot”, explique le jeune Assad. Une balle en mousse […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. RML RML

    Mais quel bordel! Une guerre qui ne finira jamais. La grève, c est quand même vache surtout en cette période! Apres, quand je vois les mamans et l absence de masque pour certaines( une echarpe sur le nez ne sert à rien), je me dis qu on est pas rendu…

    Signaler
    • Lisa Castelly Lisa Castelly

      Je crois qu’il faut que vous regardiez la photo de plus près, il s’agit bien de masques chirurgicaux noirs.

      Signaler
  2. Pierre - Yves Borrel Pierre - Yves Borrel

    Mais qu’attend le Maire pour agir, …..?
    C’est pas en proposant des galettes à la récréation de 10h à compter de lundi prochain, que ça va régler le PROBLEME !!!!!

    Signaler
    • Pierre Pierre

      Lui qui avait des solutions à tout…

      Signaler
    • Castellan Castellan

      Oui apparemment la nouvelle municipalité n’est pas plus efficace avec les écoles malgré l’urgence qu’elle représentait dans leur campagne.

      Signaler
  3. bud_ice13010 bud_ice13010

    Depuis 2011 que mes enfants fréquentent les écoles marseillaises, je n’ai pas connu une année sans jour de grève…
    Sans parler de périodes particulièrement marquées comme le mois de juin ou les veilles de vacances…
    Qu’il y ait des grèves, pas de soucis! Mais, que les grévistes fassent preuve de pédagogie au niveau des parents afin de leur expliquer la situation car à force de multiplier ce type d’actions sans information les parents vont être de plus en plus excédés car tous n’ont pas de solution de dernière minute pour pallier à ce manque de service public…

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      Des grévistes qui menent une lutte tellement juste qu ils refusent de s exprimer a la presse ?! Tout est dit.

      Signaler
  4. jasmin jasmin

    C’est lamentable de ne pas essayer de comprendre le problème et résoudre le problème pour tant d’enfants qui ont droit à un repas gratuit et dont le repas est chaud et prêt dans la cantine, mais qu’on refuse de leur servir.

    Les parents ont eu raison de s’organiser pour nourrir les enfants et le directeur de l’établissement a eu raison de les laisser entrer dans la cour pour réunir les enfants et les faire manger. Il fallait parer à l’urgence. J’aurais bien aimé que l’article dise quel repas, alternatif ou non, est servi par les parents à ces enfants. Est ce que le personnel de la cantine en grève mais dans les locaux prépare le repas et le file aux parents qui distribuent, ou est ce que les parents amènent la tambouille ou font la cuisine sur place? On ne peut s’empêcher de trembler à l’idée de voir tant de gamins agglutinés sans masque et les parents qui prennent des risques pour leur propre vie même masqués, tout près de tant d’enfants pas masqués. Les variants du COVID-19 s’en prennent surtout aux enfants et adolescents et sont extrêmement contagieux. Mais ça n’a pas l’air d’avoir gêné toutes les autres cantines de tous les arrondissements de Marseille.
    C’est lamentable cette mairie de secteur qui y va mettre de l’huile sur le feu, sans proposer des solutions. On se demande comment la population a pu voter pour eux, en espérant qu’ils seraient plus à même de résoudre leurs problèmes. Ce qu’ils peuvent faire, c’est à la mairie de secteur, retrousser leurs manches poussiéreuses et aller faire une enquête sérieuse si le pourquoi de ce dysfonctionnement quasi unique à Marseille. Ils doivent questionner les parents, l’école, le personnel de la cantine et les enfants, puis comparer avec d’autres secteurs qui marchent bien. Ensuite PROPOSER des solutions locales, sans brandir leurs dents déployées.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire