À la Madrague de Montredon, l’État regarde enfin la pollution en face

Actualité
le 9 Mai 2022
8

Pour la première fois, les services de l’État ont présenté les résultats précis d'analyses de sols de ce quartier du Sud de Marseille. Un projet immobilier doit voir le jour sur le site de l'ancienne usine Legré-Mante. La question de la dépollution n'a donc jamais autant été d'actualité.

L'ancienne usine Legré-Mante, en plein cœur du quartier de la Madrague. (Photo : Violette Artaud)

L'ancienne usine Legré-Mante, en plein cœur du quartier de la Madrague. (Photo : Violette Artaud)

“Et dire que l’on vit comme ça depuis des années…” Jeune grand-mère, Maryse Delhomeau vient de recevoir les résultats de l’analyse des sols de son jardin. “Je suis à 523 !”. 523 microgrammes de plomb par kilogramme de terre, soit plus de 200 microgrammes de trop par rapport au seuil d’alerte. Voisine de la friche […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Sébastien Hebray Sébastien Hebray

    Entre “Connaissez vous le passer industriel de Marseille ?” et “Ce n’est pas le même budget” ENFIN, l’Etat ouvre les yeux.

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    “Les élus nous disaient qu’il n’y avait pas de pollution, que le mistral avait nettoyé.” Cet “argument” très scientifique (non) du mistral qui “nettoie” aura bien servi à l’équipe nullicipale gaudiniste : le maire sénile qui a roupillé ici pendant un quart de siècle s’en est servi aussi pour s’opposer à toute restriction de la circulation automobile. Selon lui, il n’y avait pas de pollution atmosphérique car “nous avons le mistral qui souffle pour nettoyer l’air”. Menteurs et irresponsables, ces gens se foutaient complètement de la santé de leurs administrés.

    Signaler
  3. marc BOCHET marc BOCHET

    ancien habitant du 8e
    Bonjour à tous, les chiffres on s’y attendait un peu et les élus eux espéraient qu’ils baissent avec le temps c’est pourquoi rebelote on déclare qu’il faut a nouveau cartographier pour pouvoir intervenir….ils attendent simplement que les habitants soient tous partis ou morts alors ils feront une dépollution rapide et pourront jouir des terrains à leur guise. Droite ou gauche c’est tout pareil.

    Signaler
    • jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

      Droite ou gauche c’est tout pareil….!?? Pourtant tout dépend comment vous voyez la Gauche ou la Droite.
      Je préfère l’intérêt public ou bien les services publiques qu’en bien ou profit particulier même si cela désacralise la propriété privée. C’est ce que fait une Commune quand il faut agrandir un chemin…!

      Signaler
    • PierreLP PierreLP

      Je n’ai pas de souvenir que la droite marseillaise ai cherché à mettre autour de la même table les services de l’état, la population et les élus, sur ce dossier comme sur dautres….

      Signaler
  4. MarsKaa MarsKaa

    Et le bord de mer ? Où l’on se baigne, où l’on pique-nique, où l’on pêche depuis les rochers, où les enfants jouent dans le “sable” (gravette)… quel taux de pollution du bord de mer, eau et sol ? Sur quelle distance ?
    La droite n’a rien fait depuis 25 ans. A toujours été dans le déni et le jemenfouti.
    Il est temps de se préoccuper de ce problème qui touche des privés, mais aussi un espace public.

    Signaler
  5. Mars, et yeah. Mars, et yeah.

    L’impact sur la valeur de l’immobilier dans le secteur peut être sanglant, car ce sont des terrains que ni vous ni moi n’achèterions en connaissance de cause vus les taux de pollution.

    Et on applaudit une fois encore l’ancienne municipalité qui s’est dépêchée de s’embringuer avec Gingko pour pondre une grosse bouse immobilière (qui va ajouter une quantité astronomique de voitures dans ce secteur déjà impraticable hors la période Novembre-Mars) sous couvert d’une pseudo démarche de dépollution.

    “Pseudo”, car leur action va consister non pas à dépolluer au sens où les citoyens l’entendent (c’est-à-dire radicalement) mais au strict sens de la réglementation (donc le moins possible). En sachant qu’il n’y a ni à la Ville ni à la Métropole de capacité ni de savoir-faire pour contrôler le respect des engagements / du respect de la loi, et encore moins de volonté tant ils sont stressés (tous) par le retard accumulé ces 40 dernières années en matière de production de logements.

    Bref, c’est toujours aussi glorieux. J’en viendrais presque à laisse tomber cette ville que j’aime tant tellement tout cela est mal géré. Presque.

    Signaler
  6. Patafanari Patafanari

    Panique organisée? On a testé la terre des jardins. Pas la santé des habitants du quartier en la comparant avec celle des habitants d’autres quartiers?
    N’y aurait -il pas un effet d’aubaine exploité par certains pour récupérer du foncier à vil prix?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire