À Istres, le maire François Bernardini n’arrive pas à se dépêtrer de ses affaires

Enquête
le 23 Déc 2020
6

Le maire d'Istres réélu en mars a tenté sans succès de faire annuler la saisie d'un de ses appartements dans le cadre de l'enquête menée par le parquet national financier. L'hypothèse d'un renvoi devant le tribunal correctionnel se précise.

François Bernardini, lors du meeting d'Emmanuel Macron à Marseille, le 1er avril 2017.

François Bernardini, lors du meeting d'Emmanuel Macron à Marseille, le 1er avril 2017.

C’est une bataille de perdue pour le maire d’Istres. François Bernardini n’a pas réussi à faire annuler par la cour d’appel de Paris la saisie d’un de ses appartements par le parquet national financier (PNF). Un an après sa garde à vue, la liste des chefs d’accusation reste chargée : prise illégale d’intérêts, favoritisme, détournement […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Bernardini ou l’incarnation politique du sparadrap du capitaine Haddock dont ce dernier n’arrive pas à se défaire.
    Nous allons avoir droit sans doute à l’argument “mais il n’y a pas d’enrichissement personnel”. Tu parles Charles !

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Encore un élu dévoué qui ne pense qu’à l’intérêt général, et dont le contribuable va devoir financer la défense. Dommage qu’il soit l’exact homonyme de quelqu’un qui a déjà été frappé d’une peine d’inéligibilité pour des faits semblables : ça ne doit pas inciter les juges à l’indulgence.

    Et dommage que son inéligibilité n’ait pas été définitive : pour désinfecter le marigot local, il faudrait mettre à l’écart du paysage politique sans limite de durée les individus qui se servent au lieu de servir.

    Signaler
  3. Jacques89 Jacques89

    Si le PNF commence à s’attaquer aux élus (ou aux fonctionnaires véreux) qui modifient en douce les règles d’urbanisme pour spéculer, va falloir augmenter les effectifs ! D’autant que les avocats (ceux de Sarko notamment) commencent à se spécialiser dans la défense des « coups de pouce » qui ne sont que des évènements “bien naturels” dans la vie politique d’un élu.

    Signaler
  4. Manipulite Manipulite

    Il est délicieux de relire l’article de Marsactu lors des dernières municipales décrivant le rassemblement unanime des partis dits «  de gauche » autour de Bernardini

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Il y a un malentendu et une incompréhension de notre part à l’égard des partis de gauche sur ce point , eux avaient bien compris que soutenir Bernardini c’était bien non pas d’être de gauche mais de s’en n mettre “à gauche”. La politique tient finalement à peu de chose.

      Signaler
  5. patrick patrick

    les fameux socialo…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire