Zidane sport concept : pourquoi Aix et pas Marseille ?

À la une
le 5 Mai 2010
2

Fin mai, démarreront les travaux du complexe de « futsal » de Zinédine, dans la commune d’Aix en Provence. Initialement, la construction devait avoir lieu sur les collines des quartiers nord de Marseille, mais c’est bien dans la ville de Cézanne, que Zidane bâtira son centre, qui contiendra sept terrains de foot en salle, une salle de fitness, un restaurant et un musée à la gloire du n°10. Dommage pour le joueur qui voulait aménager le Zidane sport concept aux portes de ces (ses) quartiers, dans le but de donner aux jeunes, ce que lui n’avait pas eu quant il avait leur âge.

L’homme d’affaires

Evitons tout d’abord d’être naîf. Tout grand champion qu’il est, Zizou n’en reste pas moins un homme d’affaires avisé, avec l’ambition d’élaborer un projet économique viable, et de gagner de l’argent.  Il ne s’agit, bien évidemment, pas que de social. D’ailleurs, le joueur a toujours su, avec l’aide de ses frères, également ses associés dans le Zidane Sport Concept, faire fructifier le marketing de la marque Zidane. Comme en témoignent ses nombreux contrats publicitaires, notamment avec le groupe Danone, dont il est même membre du Conseil d’Administration. Comme le disent les Guignols, Il « aime ces moments là ».

Marseille tacle son joueur

Venons en, maintenant, à la grande désillusion à laquelle ont dû faire face Zinédine et ses associés. A la genèse de ce projet, le complexe devait donc s’installer à proximité de la Castellane, le quartier où il est né.  Malheureusement , le terrain choisi, en périphérie du centre commercial de Grand Littoral, présentait, selon les experts, un grande instabilité du sol. On s’en souvient un cinéma avait été fermé car il risquait de s’effondrer… Et Marsatac avait pour les mêmes raisons refusé de s’y installer également. Bon, passons… Deuxième acte : deux autres terrains sont proposés par la Mairie de Marseille, mais plus adaptés à recevoir un tournoi de baby foot, qu’un complexe de foot en salle.  Propositions immédiatement refusées. Après ça ? Rien d’autre. La ville n’a pas dénié présenter quelque chose de décent à son prodige ! Enorme déception pour l’équipe du Zidane sport concept, qui ont vu leur projet se faire, en quelque sorte, rejeter par Marseille.

Quand Joissains récupère le projet

Mais Pourquoi ? Comme d’habitude un mélange bien connu d’amateurisme et de j’e m’en foutisme de la part de la Ville.Circule Zizou ! Et c’est là que la très rusée Députée Maire d’Aix en Provence, Maryse Joissains est sortie du Cours Mirabeau. Pendant que Zizou patientait au standard de Allo Mairie à Marseille, Maryse lui avait trouvé un terrain plat, et mis les petits plats de calissons dans les grands, pour accueillir son projet. Et le  18 mars dernier, elle signait, tout sourire, en compagnie de Zinédine Zidane, le permis de construire du complexe de « futsal ». L’ancien joueur a d’ailleurs fait part de sa grande « satisfaction d’avoir travaillé efficacement avec la ville d’Aix ».

Certes, on imagine la joie de l’entrepreneur Zidane, après cette signature. Mais Zinédine, l’homme, doit, quant à lui, nourrir bien des rancoeurs envers sa ville de naissance qui, quelque part, a un peu égratigné son rêve…

Un lien> Le site officiel du joueur

Un lien> la page wikipédia de Zidane

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Matt2Mars Matt2Mars

    Quel dommage pour Marseille, qui avait l’occasion de faire enfin du social et enfin quelque chose dans les Quartiers Nord (je dirais même enfin en dehors du centre ville) ! Vive la décentralisation dans Marseille, ou dès qu’on dépasse l’hypercentre ou euromed, tout le monde s’en fout…

    Ps : “ce que lui n’avait pas eu quanD il avait leur âge”

    Signaler
  2. Fabien Fabien

    A mon avis, cet épisode amène 2 réflexions de bon sens :

    – Aix et Marseille ont tout intérêt à collaborer et chercher ce que l’autre peut lui apporter. Aix montre encore sur ce coup qu’elle est une ville dynamique qui sait saisir les opportunités (et même en créer) et pas seulement une ville qui profite oisivement de ses richesses, les responsables marseillais pourraient apprendre des aixois comment on se mobilise pour ne pas laisser filer des opportunités en or. A l’inverse, Marseille est la ville qui fait qu’Aix n’est pas un bled paumé et isolé (combien de ville de 150 000 hab n’ont pas le dynamisme d’Aix ?), Marseille est la ville qui garanti à Aix des infrastructures de grandes métropole (aéroport international, opéra, centres universitaires de premier plan…) et l’accès à un bassin de population suffisant.

    – Aix ou Marseille ? Peu importe, du moment qu’il ne va pas le faire à Lyon ou à Paris… Franchement, les marseillais ne pourraient pas aller dans ce centre parce qu’il est à Aix ? Quand on habite St Antoine, on met bien plus de temps pour rejoindre le Prado que Les Milles… Aix et Marseille sont différents (comme Paradis et La Rose sont différents) mais font partie du même lieu de vie, que ça plaise ou non aux élus.

    Et puis si on veut faire une vraie métropole dans laquelle on partage les coûts, les marseillais vont bien devoir apprendre à partager aussi les infrastructures, c’est pas Paris ici ! On fera pas avaler à Aix, Fos et Martigues une mise en commun des ressources pour tout centraliser à Marseille. Alors partageons, puisqu’on reste entre nous !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire