Les employés marseillais ne captent plus la stratégie de Wiko

Enquête
le 13 Juil 2020
1

En difficulté depuis quelques années, le fabricant de téléphones a subi un plan de départ en 2019. Près de 90 salariés sont partis de l'entreprise implantée à Marseille mais propriété à 100 % d'un groupe chinois. Des salariés restants alertent sur leur souffrance. "Le plus dur est derrière nous" assure la direction.

Le siège de Wiko rue du Capitaine Dessemond à Marseille. Photo : MA

Le siège de Wiko rue du Capitaine Dessemond à Marseille. Photo : MA

Wiko fait le bonheur des petits budgets. Depuis 2011, ses smartphones pullulent entre les pouces des utilisateurs européens avec des prix attractifs, souvent à moins de 200 euros. La marque, implantée à Marseille, est même devenue numéro deux du marché français de téléphonie mobile en 2014 et 2015. Mais derrière la « success story » d’une marque […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Babar Babar

    J’ai jamais cru 30 secondes dans leur business model. Toutes les expériences du genre se soldent tôt ou tard pars des plans sociaux et des liquidations. Ca permet juste à certains malins de se remplir les poches en vendant du rêve à des investisseurs crédules.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire