Le Mondial La Marseillaise, pétanque pour tous ou business de quelques-uns ?

Info Marsactu
Julien Vinzent_
20 novembre 2017 0

Le fils de Michel Montana, figure du Mondial La Marseillaise à pétanque, réclame près de 200 000 euros de dommages et intérêts à l'association organisatrice. Avec un associé discret mais présent de longue date, Jean-Pierre Abehassera, sa société était chargée de la prospection des partenaires et de l'événementiel autour du tournoi. Un aspect rarement évoqué qui, derrière le faste des soirées et les personnalités présentes, constituait une grosse machine économique.

Vincent et Michel Montana, le soir de la présentation du documentaire sur le second, à la Villa Méditerranée. Photo : Robert Poulain.

Un Mondial à pétanque 2017 sans Montana. Au pluriel. En avril, c’est Michel Montana, la figure historique, qui était évincé du « Roland-Garros des boules ». Directeur commercial du journal, il est l’inventeur du concours, vitrine estivale et sportive du quotidien. Son éviction est une conséquence immédiate de l’inclusion de l’association organisatrice dans le redressement judiciaire du

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




4
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire