Un rendez-vous Payan-Vassal pour apaiser la cohabitation

Décryptage
le 20 Sep 2022
12

Le maire de Marseille Benoît Payan et la présidente de la métropole Martine Vassal se retrouvent ce mardi pour tenter de trouver un terrain d'entente sur plusieurs dossiers d'importance, comme le plan pour une ville neutre en carbone en 2030.

Martine Vassal et Benoît Payan doivent se rencontrer ce mardi. (Montage- Photos : Emilio Guzman)

Martine Vassal et Benoît Payan doivent se rencontrer ce mardi. (Montage- Photos : Emilio Guzman)

“Ils ne se parlent pas”, “Il faut qu’ils se parlent”... Depuis des mois, au sein de la métropole comme de la Ville de Marseille, la lassitude se fait sentir. Les chicayas – terme consacré par le président de la République – n’en finissent plus et les dossiers communs trainent. Dernier épisode en date, le maire […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. …! …!

    Spectacle désolant d’une aspirante maire dont ne voulaient pas les Marseillais et d’un maire non-élu . Est ce suffisant pour expliquer cette incurie ? Comment est il encore possible , encore plus après la visite présidentielle , de ´ne pas travailler sur les sujets environnementaux Mme Vassal ? Comment justifiez vous votre politique de la chaise vide ? A défaut de travailler pour le bien public , que dites vous à vos enfants et petits enfants ?
    Quant à Monsieur Payan , une fois dépassée votre frénésie communicationnelle , où sont les projets votés , financés et lancés ? Il serait grand temps de sortir des postures militantes et d’apporter du concret . On attend les écoles ( 2 ans déjà écoulés ! ), des rues des écoles ( et non des retraités au feu rouge ), des rénovations d’équipements ( piscines ?), du stationnement régulé ( elle fait quoi la fourrière ?) … la liste est longue . Ça s’appelle des compétences obligatoires. Il est grand temps et vous l’aviez promis . L’argument du temps n’a que trop … duré!

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      En tout cas, deux ans après le changement de couleur de la mairie, accompagné d’un déni de démocratie à la métropole, rien ne bouge dans cette ville.

      On fait semblant de mettre en place une ZFE, mais c’est de la pure communication : rien n’est fait pour inciter les automobilistes à renoncer à leur voiture, et la ville est toujours aussi bagnolisée qu’avant.

      Piétons, cyclistes et usagers des transports en commun sont toujours souverainement méprisés, tant par la métropole que par la ville : celle-ci, qui devrait faire le ménage sur les trottoirs, est aussi laxiste qu’à l’époque de Gaudin (et ce n’est pas un compliment) devant le stationnement gênant des voitures et scooters et devant l’invasion anarchique des trottinettes et vélos en free-je-m’en-foutisme.

      Les rues scolaires ? Il s’en crée chaque semaine dans les autres métropoles, tandis qu’à Marseille, nous en avons exactement zéro.

      Oui, ça prend du temps. Mais un tiers du mandat municipal est déjà passé…

      Signaler
    • Make OM Great Again Make OM Great Again

      Je vous trouve bien démoralisés ce matin !…

      Certes, l’on nous a habitué à bien des incuries, mais quand même la Mairie a bien des idées pour paliers à son manque de compétences institutionnelles !

      Surtout quand en face l’autre ne “fait pas montre d’un grand enthousiasme” sur des objectifs pourtant si enthousiasmant (et probablement irréalisables d’ici 8 ans) que l’atteinte de la neutralité carbone et donc la bonne santé des marseillais.

      Et puis, soyons honnêtes, que voulez-vous qu’il puisse être fait en deux ans, entre le temps de définir les marchés, de les lancer, de les réaliser…

      Signaler
  2. Danielle Fourmaud Danielle Fourmaud

    On parle toujours de neutralité carbonne.
    Metro, tram , tres bien.
    Mais quand aurons nous tous les bus circulant la nuit ?on aura moins de voitures en circulation, les gens auront plus envie de cinemas, theatres, restaurants.

    Signaler
  3. Tarama Tarama

    Il faut surtout que Madame Vassal finisse par accepter qu’elle a été battue (sèchement) lors des élections municipales.

    Signaler
    • …! …!

      Elle l’a bien compris , elle ne finance plus rien de nouveau à Marseille . Un vrai sens de l’intérêt commun

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      C’est bien la le souci : elle le fait payer à ces cons de marseillais qui ont eu l’outrecuidance de ne pas voter pour elle.

      Signaler
  4. Haçaira Haçaira

    “La mairie à bien des idées” sans doute mais ça ne suffit pas, en tout cas vu de mon 5e arrondissement rien ne change

    Signaler
  5. julijo julijo

    oui, je trouve également quelques commentaires « démoralisants »
    et je les partage malgré tout.

    effectivement sur certains dossiers, les plus lourds, la mairie n’a pas les coudées franches. et donc, bien évidemment, sans trop rêver, une rencontre métropole-mairie peut apporter du positif.

    cependant, il reste quelques dossiers qui auraient pu avancer plus vite, ou pour lesquels on aurait espéré plus d’ardeur, ou parfois une prise en compte plus rapide. c’est quand même décevant.
    que deux ans, certes, mais deux ans, quand même !

    Signaler
  6. polipola polipola

    Ah oui, soyons déçus, soyons démoralisés, soyons râleurs! Faudrait pas que ça change surtout !

    Signaler
  7. Marc13016 Marc13016

    Chik à Chik Ayaya …. Et tout le monde s’amuse !
    Y a pas un préfet pour siffler la fin de la récrée ?!
    Il y en a un dédié au plan “Marseille en Grand”, on peut le charger de “Marseille comme un Grand” peut être !

    Signaler
  8. Marie Simon Marie Simon

    Il y a une chose basique, par forcément très chère qu’ils pourraient déjà entreprendre: refaire les marquages au sol. Déjà, être piétons à Marseille est une gageure vue le nombre de voitures sur les trottoirs mais en plus on ne voit plus les passages piétons à plein d’endroits (en tout cas ici dans le 11e). Stressant autant pour les piétons que pour les automobilistes (en tout cas la petite fraction qui s’arrête pour les piétons). Pour tout le reste; tramways, métro, réseau de bus adéquate et à l’heure, pistes cyclables…, je crois qu’on a tous compris qu’en dehors du centre ville, c’est mort pour les 20 prochaines années.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire