Un projet d’hôtel de luxe en lisière des Calanques divise Cassis

Actualité
le 1 Mar 2021
14

Dans les cartons depuis des années, le projet d'un cinq étoiles qui serait situé sur les hauteurs de Cassis provoque la controverse. Un avis de l'autorité environnementale vient alimenter le débat et une consultation publique aura bientôt lieu.

La carrière à l'abandon est située sur les hauteurs de Cassis. (Photo : Anna Jaujard)

La carrière à l'abandon est située sur les hauteurs de Cassis. (Photo : Anna Jaujard)

Une immense dalle de pierre inclinée en lisière du parc national des Calanques dans laquelle des plantes éparses se sont fait une place par les fissures. Des blocs de roche blanche, restes oubliés du temps de la carrière en fonctionnement. L’endroit n’a, à première vue, rien de l’image rêvée des Calanques. Pourtant l’ancienne carrière du Bestouan offre une vue sur mer avec le cap Canaille à l’horizon. Une vue qui pourrait avoir un prix. Le terrain, propriété de Jean-Jacques Garella fondateur de la marque de prêt-à-porter du même nom et d’Alexandre Besoian, fait l’objet d’un projet d’hôtel cinq étoiles.

Étendu sur 9 hectares, l’hôtel devra compter une soixantaine de chambres. Sa localisation particulière, à l’entrée de la presqu’île et en bordure du cœur du parc national, fait l’objet de controverses. Le 25 janvier dernier, un avis de l’autorité environnementale est venu nourrir le débat en pointant le risque d’accroître les difficultés de circulation dans un secteur déjà congestionné l’été ainsi que son impact sur la faune et la flore. Afin de prévoir l’ensemble des risques sur l’environnement, l’avis conclut en demandant aux porteurs du projet de préciser leur étude d’impact.

Vue satellite du projet d’hôtel dans l’ancienne carrière du Bestouan. (Source : Google Maps)

“Ce projet est un serpent de mer qui existe depuis des années et dont on ne sait aujourd’hui toujours pas grand-chose, considère Bertrand Mas-Fraissinet, conseiller municipal d’opposition (LREM) à la mairie de Cassis. On est dans une zone déjà congestionnée par le monde, avec une seule route pour relier la presqu’île à Cassis“. En effet, l’idée d’un hôtel pour réhabiliter la carrière du Bestouan ne date pas d’hier. En 2010 déjà, l’agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise (AGAM) mentionnait la création d’un projet similaire à cet endroit dans un rapport d’analyse territoriale en vue de la création du parc national des Calanques, fondé en 2012. À l’époque déjà, le projet soulevait la question de son accessibilité.

“On n’est plus à quelques mois près”

Vous savez ça fait 12 ans que ça dure, on n’est plus à quelques mois près“, répond Danielle Milon (LR), la maire actuelle de Cassis. Elle continue : “ce n’est que 63 chambres et c’est rare que les gens viennent en voiture dans un cinq étoiles, ce n’est pas le projet qui risque d’augmenter la circulation, surtout qu’un système de navettes est prévu“. La création d’un hôtel de luxe à cet endroit correspond bien à la volonté de la ville d’orienter son tourisme vers le haut de gamme.

Dans la continuité du projet d’hôtel, Danielle Milon prévoit aussi l’installation d’une fondation d’art contemporain dans les bâtiments de l’ancienne usine de fer, en bordure de carrière. À l’évocation des conséquences environnementales de la transformation du lieu, la maire rétorque : “le lieu est une ancienne friche, on ne peut pas laisser ça vide. Il vaut mieux ce projet, qu’un immeuble avec de nombreux logements qui encombrerait la route et le paysage.”

On est dans un endroit qui certes est une friche, mais qui fait partie d’une calanque naturelle. C’est un endroit qui devrait être protégé de toute spéculation immobilière“, argumente pour sa part Bertrand Mas-Fraissinet.

Un risque potentiel pour les Calanques

Union calanques littoral, qui se bat depuis 30 ans contre la bétonisation du littoral, s’oppose également au projet. “La carrière du Bestouan est à la lisière du cœur de parc national, précise Jacky Plauchud, secrétaire de l’association. On sait que les incendies partent souvent des endroits habités. Avec une construction aussi proche, le risque, c’est que le feu se propage immédiatement dans la zone protégée.” Sur ce point, la maire se veut rassurante : “on étudie les risques avec les marins-pompiers pour créer une zone hyper-protégée“. En février 2019, l’association affirme avoir a déposé un dossier en mairie contre le projet. La maire de Cassis précise qu’elle n’a eu connaissance que d’un avis déposé dans le cadre de l’enquête publique concernant le plan d’urbanisme intercommunal, qui relève de la métropole*.

Malgré les contestations des associations et de l’opposition, la mairie s’enthousiasme du futur hôtel. Danielle Milon raconte : “J’ai pu voir un premier plan, il s’agit d’une très belle réalisation qui s’intégrera bien dans le paysage”. Suite au dépôt du permis de construire par le promoteur immobilier Quartus, la mairie a annoncé une consultation du public par voie électronique dans les semaines à venir, une procédure imposée lorsqu’un projet fait l’objet d’une évaluation environnementale sans qu’il y ait eu d’enquête publique préalable. On verra alors si la controverse se transforme en débat public.

*Actualisation le 2 mars : précision ajoutée à la demande de Danièle Milon suite à la parution de l’article

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Il suffit de mettre un héliport , les problèmes de circulation seront donc résolus .

    Signaler
  2. one live one live

    Le macroniste réanimateur cherche encore a exister en s’opposant a un projet de qualité, s’intégrant de fait dans une zone déjà urbanisée.
    Certes c’est une ancienne carrière mais entourée d’hôtels et de villas.
    Créons des emplois, aménageons notre territoire et n’écoutons pas ceux qui comme son petit frère parisien veulent nous ramener au moyen âge et laisser le désert s’installer.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Il faudra m’expliquer la cohérence de la maire de Cassis.
      D’un côté , cette dernière en compagnie du président des calanques de Marseille , car les calanques sont sur Marseille et non pas sur Cassis, nous rabâchent depuis quelques mois que la sur fréquentation de ces lieux commence à être une catastrophe sur tous les plans , et qu’il faut réduire la voilure touristique.
      Et de l’autre , la même maire pousse à la roue pour ce type de projet.
      Deux possibilités , soit je réserve les calanques aux titulaires d’une réservation d’une chambre dans un hôtel 3 étoiles minima, soit je demande aux autres de ne pas faire ce que je fais.
      Exemple révélateur du fonctionnement des acteurs de la métropole.
      Après ONE LIVE , vous parlez de désertification , Cassis à une densité de 266 habitants au Km2 pour une moyenne nationale de 168 , en matière de désertification il y a de la marge. Et je ne vous parle pas de l’été, où cela est du délire.

      Signaler
    • leb leb

      Le “moyen âge” et le “désert” vont s’installer si on n’autorise pas la construction d’un hôtel à l’entrée des calanques. Vous n’y allez pas mollo dans la métaphore au moins. C’est du même niveau que les chars russes sur la canebière ou que l’hiver sibérien. Jouer sur les mots et attiser les craintes pour faire passer des projets à l’utilité très discutables , c’est vieux comme Gaudin.

      Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      quel emplois ?
      dans ce type d’établissement la plus part des activité sont sous traitées à des entreprises ( nettoyage, blanchisserie …..) dont les employés , vu les loyers à Cassis , ne logeront pas sur place et arriveront de Marseille ou des environs
      cette ancienne carrière fait partie de l’histoire de la ville c’est de là qu’était extraite la pierre de Cassis il y a peut être mieux à faire que construire un énième 5 étoiles qui servira 3 mois par an

      Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Quant aux avis de la MRAE (Mission Régionale de l’Autorité Environnementale), bien qu’Elisabeth Borne ait essayé de se mettre en conformité avec la règlementation européenne en juillet 2020, la Commission vient (18/02/2021) de mettre l’Etat en demeure de démontrer son indépendance: https://www.banquedesterritoires.fr/autorite-environnementale-la-commission-europeenne-adresse-une-lettre-de-mise-en-demeure. Les associations pourront probablement attaquer l’autorisation si elle est délivrée. Mais bon, faudra quand même pas compter sur celles qui reçoivent des subventions de la région ou des municipalités impliquées… En PACA les verrous sont bien placés pour contrôler ceux qui voudraient faire respecter la loi.

      Signaler
  3. one live one live

    Bonjour Braillasse, la désertification végétale va venir avec le réchauffement climatique, et sur la dalle il n’y a rien a protéger, il vaut mieux y créer des emplois.
    pour les étoiles, il vaut mieux partir sur du quatre et surtout cinq étoiles pour la valeur ajoutée et les emplois.
    Pour la fréquentation personne n’est obligé de venir a cassis.
    les calanques sont effectivement a marseille sauf une, port miou qui est devenu un port.
    le vrai scandale est la, et pour le coup, cette occupation illicite régularisée n’est pas souvent dénoncée. ah ah ah !

    Signaler
    • leb leb

      Une des conséquences du réchauffement climatique, ce n’est pas justement cette culture de l’optimisation, de la rentabilisation et du profit que symbolise en partie ce projet ? Est-ce qu’il ne serait pas temps pour ces villes de bord de mer de repenser leur rapport au tourisme et à la nature environnante?

      Signaler
  4. TINO TINO

    la ville de Cassis respecte t elle le quota de logements sociaux imposé par la loi ? Cette question, pour ouvrir une piste à un autre projet d’aménagement du site…..

    Signaler
    • BRASILIA8 BRASILIA8

      des HLM 5 étoiles pour loger les employés du nouveau palace

      Signaler
  5. BRASILIA8 BRASILIA8

    ce n’est pas la nature qui a horreur du vide c’est la maire de Cassis et les Zélus en général

    Signaler
  6. Brallaisse Brallaisse

    One live , une question est ce que les salaires seront’ils 5 étoiles pour les employés qui seront sûrement en CDI ? ou bien des délocalisés , c’est à la mode dans l’hôtellerie de luxe. Aprés , Cassis à bien changé et c’est pour cela que je m’y fait rare , trop de monde ( mais la maire à tout fait pour celà) . Dommage, petit port de pêche avec beaucoup de charme , mais qui s’est vite transformé en baraque à frites land et soupe de poissons en boîtes. Au Printemps et en semaine au maximum.

    Signaler
  7. MarsKaa MarsKaa

    Cassis veut devenir THE spot to be pour une populasse bien friquée qui veut visiter “Marseille” mais de loin.
    Cassis veut être un écrin pour ces gens qui cherchent “l’authentique” dans un 4 ou 5 etoiles,
    Les emplois ? Quels types d’emplois ? Combien ? Pour le bénéfice de qui ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire