Touchée par le coronavirus à son plus haut niveau, la région ferme ses services

Actualité
le 13 Mar 2020
6

Pour la première fois en France depuis le début de l'épidémie, une collectivité publique ferme ses portes pour lutter contre le coronavirus. Contracté par des membres hauts placés de l'administration en trois jours, le virus a contaminé sept personnes au sein du conseil régional.

l'hôtel de région (LC)

l'hôtel de région (LC)

L'enjeu

Le directeur général des services et la directrice des ressources humaines, en contact avec de nombreux agents de par leur fonction, ont été testés positifs.

Le contexte

Sept agents de la collectivité sont porteurs du coronavirus. 2136 fonctionnaires en poste dans les différentes antennes sont concernées par la fermeture et sont contraints au télé-travail.

Ce jeudi matin, les grilles de l’hôtel de région sont baissées. Elles le resteront jusqu’à lundi, au moins. Le président de la collectivité Renaud Muselier (LR) vient de prendre une décision inédite : « Dès ce jeudi, l’accès à l’ensemble des bâtiments des services de la région sera interdit, fait-il savoir par voie de communiqué. Avec […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Tarama Tarama

    Vous êtes sur que ça ne fait qu’une semaine ?
    Moi j’aurais dit quelques années…

    Signaler
  2. Tarama Tarama

    Les chefs qui se croient indispensables…

    Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Taper sur des gens de bouts peut être amusant. Taper sur des gens à terre pour cause de maladie l’est beaucoup moins.

    Signaler
  4. Jacques89 Jacques89

    Faut-il que nos dirigeants soient « victimes » pour que les réactions se fassent?
    Jusqu’ici ils devaient considérer appartenir à la classe des « intouchables », épargnés des relents issus de la cour des miracles. Leur sensibilité au virus les a tous ramenés sur terre. Une période de contraintes commence mais ce sera aussi une période d’observations sur la réalité fonctionnelle de certains services.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Ne soyez pas inquiet sur l’appréciation lucide qu’on les gens sur la nécessité réelle de certains services de la région, du département, de la métropole ou encore de la mairie. Mais bon quand les gens sont malades………

      Signaler
  5. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    L’Épidémie doit être considérée sans excès de panique ni de relativisme.
    Les consignes du GVT s’appuie sur des avis scientifiques avérés.
    Donc faisons attention à ne pas suréagir comme à dénier.
    Donc tout le monde en quarantaine pour les positifs et respectez les consignes…
    Non?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire