Qui pour diriger la RTM ?

Info Marsactu
le 17 Jan 2018
17

À 73 ans, Pierre Reboud s'apprête à passer la main à la direction générale de la RTM. Un comité va être chargé de la désignation de son successeur à la tête d'une entreprise publique de 3600 salariés. Une succession surveillée de près par les élus alors que la mobilité est une des missions clefs de la métropole.

Le directeur général de la RTM Pierre Reboud, en 2012. Photo : Esther Griffe.

Le directeur général de la RTM Pierre Reboud, en 2012. Photo : Esther Griffe.

Il a été nommé lorsque la communauté urbaine de Marseille était présidée par le socialiste Eugène Caselli, en 2008. Il a ensuite passé sans encombres la mandature de Guy Teissier (LR), puis a vécu depuis deux ans dans le grand bain de la métropole avec Jean-Claude Gaudin. À 73 ans, Pierre Reboud se prépare à quitter la direction générale de la RTM, l’un des plus gros postes publics locaux, avec 3600 salariés et 160 millions de voyages par an. « Pierre Reboud a contribué au développement de la RTM mais il y a longtemps qu’il a passé l’âge de la retraite. Je l’ai longtemps soutenu mais il est temps qu’il passe la main, nous a confirmé Jean-Claude Gaudin ce mardi. Il va y avoir un appel d’offres. Un directeur général sera donc nommé dans peu de temps. »

Si le principe de la succession, qui ne découle pas d’un conflit ou d’une sanction, n’a rien d’inattendu, l’identité du remplaçant sera en revanche scrutée de près dans la majorité métropolitaine. « Avec la métropole, la RTM entame une nouvelle phase de son histoire, elle est au cœur de l’agenda de la mobilité. La question de savoir qui va diriger cette entreprise de 3500 salariés n’est pas anodine », résume un observateur. En plus des multiples projets d’extension du réseau marseillais, la RTM a ces dernières années étendu son périmètre à La Ciotat et Aubagne, via sa filiale RTM Est, ainsi qu’à Martigues, où la RTM Ouest a repris le réseau Ulysse.

Une nomination directe écartée

A priori, la méthode de recrutement esquissée par Jean-Claude Gaudin, vise à donner toutes les garanties d’ouverture pour ce poste clé. Un cabinet de chasseurs de tête devrait être chargé de proposer une liste de candidats qui, après une première sélection, sera soumise à un comité composé principalement d’élus. Si sa composition n’est pas arrêtée, on devrait a minima y retrouver Maxime Tommasini, le président de la RTM, éventuellement Pierre Reboud lui-même et le vice-président de la métropole délégué aux transports Jean-Pierre Serrus.

Selon nos informations, ce mode de recrutement était notamment défendu par ce dernier ainsi que le directeur général des services Jean-Claude Gondard. « Il n’y a pas de personne plus ou moins désignée pour ce poste, sinon on ne ferait pas un comité, commente Maxime Tommasini qui rappelle que « l’autorité organisatrice [la métropole, ndlr] avait tout à fait le droit de nommer directement quelqu’un, comme ça a été le cas pour Pierre Reboud. »

L’ex directeur de cabinet de Renaud Muselier sur les rangs ?

De fait, cela rend peu probable une promotion en interne, à laquelle aurait pu prétendre Hervé Beccaria, actuel secrétaire général et présent dans la maison depuis plus de 10 ans. Cela fragilise aussi une piste qui continue toutefois de circuler, celle de Jean-Luc Ivaldi, directeur général de l’office HLM Habitat Marseille Provence et ancien directeur de cabinet de Renaud Muselier.

Nous n’avons pas réussi à joindre ce dernier dans les délais impartis pour la publication de cet article. Dans l’entourage de Jean-Claude Gaudin, certains pourraient pousser pour le choix d’une personnalité de confiance, déjà aux manettes d’un des satellites de la Ville. Mais l’intéressé, qui ne vient pas du milieu des transports, se fera-t-il connaître auprès du cabinet de recrutement, avec le risque de se voir préférer un profil débarqué d’une autre grande ville française ? Quelques semaines seulement après le lancement du processus par Jean-Claude Gaudin, chacun affirme qu’entre un recrutement extérieur et un homme du sérail les jeux ne sont pas faits.

(avec Violette Artaud)

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire